RETARD → Magazine

Novembre 2016

Novembre 2016

J’ai toujours aimé écrire, je le fais bien alors je le fais. 
Je remplis des cahiers, des feuilles volantes, je remplis Retard, ma boite mail, j’écris pour gagner ma vie que j’aime ainsi, à taper des heures entières sur ce foutu clavier, à chercher la tournure parfaite pour une phrase que tu mettras deux secondes à lire, et que tu liras peut-être pas.
Je sais que ma façon d’écrire est particulière, et qu’elle ne convient pas à tous les formats. Que tout le monde s’en fout de l’écrit, « le futur c’est la vidéo tu vois ».
J’ai essayé d’être plus pertinente. J’ai changé de style. Je suis devenue « moins machin » et « plus bidule ». J’ai utilisé des mots qui n’apparaissent jamais dans mon champ lexical. Je me suis transformée pour être quelqu’un d’autre, à l’écrit, c’est pratique l’écrit pour ça tu vois, je peux te présenter quelqu’un que je suis, ou quelqu’un que je ne suis pas.
J’ai en octobre envoyé plein de textes. La majorité n’ont pas plu. J’ai eu des retours qui m’ont fait mal, qui ne cessent encore de tourner dans ma tête. Certaines personnes n’ont même pas pris la peine de me recontacter. J’ai eu envie de chialer parce que c’est mon petit moteur tu vois ? Moi je sais rien faire d’autre que de remplir des cahiers.

Après de tels échecs, je me suis demandée si la petite flamme qui était en moi n’était pas morte. Que la vie avait soufflé dessus, comme elle s’apprêtait à souffler sur ma jeunesse (je fête mes 30 ans le 13 novembre, une date TELLEMENT SUPER), et qu’il fallait que je fasse avec. J’avais su écrire et puis maintenant je ne savais plus, ça arrive à plein de gens, tu utilises toute ton essence et un jour ton petit moteur il cale et ne redémarre jamais. Je me suis demandée ce que je pourrais faire d’autre. Je pourrais ouvrir une boulangerie. Ou ranger des trucs, j’aime bien ranger des trucs.
Et puis en montant les escalators du métro Gambetta, un soir, crevée, les larmes au bord des yeux, j’ai eu une révélation.
ET SI TOUT LE MONDE ALLAIT BIEN SE FAIRE ENCULER ?
J’ai pas à plaire à tout le monde. Je m’en branle en fait. J’en ai marre de prendre des pincettes. J’en ai marre de faire des efforts pour plaire à des gens qui s’en foutent. T’aimes pas ma façon d’écrire ? BAH TU LIS PAS ! T’aimes pas lire ? MAIS JE M’EN CONTREBRANLE ! J’en ai marre d’écouter les commentaires des autres sur comment je dois dire les choses, comment je dois les formuler correctement, les sujets que je dois traiter et la manière dont je dois en parler.
JE LES EMMERDE ! JE FAIS CE QUE JE VEUX ! 
J’ai respiré un grand coup, et ça allait mieux.

Pour novembre poussin, un mois qui va être dur et intense pour tout le monde, ça sera mon conseil, que tu pourras ne pas suivre parce que finalement, on va pas se mentir, je suis pas ta mère. Fais ce que tu veux. Laisse personne souffler sur ta petite flamme. Fais ta merde. Fais ta merde et sois en fier. On s’en branle de ce que pensent les gens. Ils seront jamais contents. Alors sois le pour toi.

Je t’aime fort, et je te souhaite plein de belles choses.
Et n’oublie jamais.
QU’ILS AILLENT TOUS SE FAIRE ENCULER.

Ton amie, Riri.