RETARD → Magazine

MARS OU CRÈVE

Les poussins, je suis grave à la bourre de mon édito et personne ne gueule, VOUS ÊTES TROP OCCUPÉS À REGARDER HOUSE OF CARDS C’EST ÇA.

Je sais pas trop ce que j’ai fait de mon mois de février, mais il a été plutôt chargé (hinhinhin). Et je ne sais pas trop ce qui va se passer, mais Avril va être à peu près similaire en intensité. Si vous n’êtes pas -encore- au courant, on organise en effet pour le printemps une exposition gigantesque à la galerie parisienne le Salon, avec tous les copains disponibles, possibles et inimaginables. On revient vite vers vous d’ailleurs pour vous filer toutes les informations, mais note dans ton petit agenda le 5 avril, on compte sur toi.

Que dire de Mars, alors ? Ce mois s’annonce comme la dernière ligne droite vers un maximum de choses excitantes. Cette exposition, évidemment, mais aussi le retour d’Anna à Paris. Et oui, notre directrice graphique préférée revient au pays, alors envoyez lui vos good vibes ce mois-ci, parce que ça va être surement difficile pour elle de quitter Austin après y être restée un sacré bout de temps. T’inquiète Anna, on t’attend AVEC UN MAX DE BISOUS.

Ne vous inquiétez pas pour nous, ou pour le reste néanmoins. Le site de Retard continue de publier des papiers qui lui plaisent, pendant que toutes nos nouvelles recrues (VOUS AVEZ DIT COUCOU À MARION OU PAS ? Elle nous a rejoint récemment pour s’occuper de la communication et du marketing. Ouais, on a décidé de laisser ça aux pros, c’est peut-être pas une mauvaise idée) vont organiser de plus en plus des petits événements magiques pour vous en foutre plein les mirettes.

On continue donc de faire la race de trucs. Du bruit, des Mickeys, des karaokays, des conneries, des expositions, des fêtes et on prendra aussi quelques minutes pour se toucher les cheveux. LA MACHINE RETARD EST EN MARCHE ET ÉCRASERA TOUT SUR SON PASSAGE (sauf vous, les petits choux. Vous savez qu’on vous aime trop pour ça).

Bref, préparez vous à tout. On a pas fini de vous casser les pieds et de vous sortir de votre torpeur hivernale.

Amour sur vous et sur le printemps qui s’annonce, 

Ton amie, Marine.