RETARD → Magazine

JANVIER 2019

BONNE ANNÉE LES PETITS CHOUX

On est le premier janvier et t’as surement mal au bide (merci les toasts au faux gras), mal à l’âme (les adieux douloureux avec mamie sur le quai de la gare), mal à la tête (quand t’as essayé de faire tourner les serviettes avec les einss pour attirer l’attention au nouvel an du pote du pote de ta pote).
Comme je te comprends. Je viens de boire une bouteille de Perrier en me ponçant l’intégralité du corps en espérant que ça enlève un peu la couche de gras que j’ai gagné pendant les fêtes de fin d’année (il s’avère que ça enlève juste les peaux mortes, mais bon, c’est déjà ça).
Mais c’est pas grave, parce que nouvelle année dit NOUVEAU CHAPITRE. 
Que te souhaiter pour le premier jour du reste de ta vie ? LE MEILLEUR ÉVIDEMMENT ATTEND TU T’ATTENDAIS À QUOI LÀ. J’espère que tu te sens déjà plein d’énergie et d’amour. J’espère que tu as nettoyé toutes les petites merdes qui s’étaient accumulées dans ton karma et que t’as été le premier à balancer des messages de bonne année, même si ça fait mal à l’égo. J’espère que tu ressembles aux gens des pubs contents d’avoir trouvé une solution à leurs problèmes de fuite urinaire et que tu es prêt.e à affronter 2019 avec le sourire et un bon crochet du droit.
Bah ouais vaut mieux savoir taper, on sait jamais ce que la vie peut nous réserver.
Nous on a bien profité de cette pause (franchement on a terminé 2018 au bout du roul’), alors on revient au top du hip-hop, avec plein de projets, une nouvelle édition de Comme Nous Brûlons, la réalisation de nos rêves secrets et une nouvelle carte week-end SNCF (elle se périme le 6 janvier cette conne).
J’espère que toi aussi t’es tout plein d’espoir. Aujourd’hui, franchement on peut lever le front haut et sourire. On laisse son « soi » du passé dans la merde dans lequel il a pataugé. Ce ne sont plus nos affaires. Et de toute façon notre « soi » du futur n’a pas le time comme dirait Aya Nakamura. Il a tellement d’autres choses super à foutre.
On va pas se mentir, tu le sens tout comme moi : oublie tous les djadja. 2019 n’attend que toi.

On t’aime, ET BONNE ANNÉE  

Riri et la team Retard