RETARD → Magazine

juin 2017

JUIN 2017

Je n’ai pas vraiment eu envie de comparer les éditos, et je n’ai pas le temps non plus aussi,
Mais je sais qu’en juin, chez Retard, on est tout le temps sous l’eau.
Ce mois-ci ne déroge pas à la règle, puisque j’écris ce texte à l’arrache total, même si je l’ai construit un peu dans ma tête. J’ai peur des fautes et de dire de la merde, mais tant pis, faites pas attention, on juge pas okay ? L’été c’est dur pour tout le monde. 
Je dois avouer que là pour la première année ça me fait un peu chier.
J’en ai  marre d’avoir un emploi du temps blindé, de boire plein de cafés pour tenir, de ne savoir plus ou donner de la tête 
J’aimerais bien me consacrer à ce que je sais et ce que j’aime faire, 
J’aimerais bien me consacrer aux gens que j’aime et qui m’aiment, 
J’aimerais bien aussi être fière des choses que j’ai faites, et pas forcément seulement du fait de les avoir fait (cette phrase est complexe, j’espère que tu saisis ce que je dis)
Le mois dernier a été intense au sein de Retard. On a eu des discussions importantes, des prises de bec, des vérités balancées à la poire parce que c’était nécessaire, des trucs qui sonnent un peu comme
« A quoi tu joues putain de merde »
Et même toi en vrai tu sais pas.
J’ai envie de savoir à quoi je joue. Et de gagner, surtout.
Avant, je vais terminer cette putain de course que j’ai commencé, qu’on a toutes commencé, dans la joie et dans la bonne humeur. Pour le reste on verra.
Mais tu sais petit père,
On va pas se mentir ici,
PLUS JAMAIS CA.
Perd pas ton temps avec de la merde, avec des gens de merde, avec des situations de merde.
Ton temps chéri, garde le pour toi.
Je t’aime fort, je te vois tout vite, surement au festival Comme Nous Brûlons que nous avons organisé avec de supers collectifs, en attendant

BISOU FORT, PAIX ENTRE LES PEUPLES, et coeur avec les doigts.

Tata Marine en mode JPP