RETARD → Magazine

ÉTÉ 2018

DANS LE RÉTRO

D’habitude, avant de partir me la coller sous les cocotiers, je fais toujours un billet de clôture pour Retard, où je reviens de manière solennelle sur l’année qui vient de s’écouler.
Si tu as lu les précédents je te prie de vouloir m’excuser et de prévoir pour cette année de bien faire cuire le cul à cette vieille manie de ressasser le passé : on rembobine plus rien ici.
Plus jamais.

Quand je resollicite un mec avec qui j’ai eu précédemment une amourette et que j’en parle à Anna et Roca, je reçois systématiquement une tape derrière la tête et une injonction : « QU’EST CE QU’ON T’A DIT ? ON T’A DIT QU’ON RAVALAIT PAS SON VOMI ».
C’est vrai. C’est vrai pour la vie aussi.
J’ai toujours adoré regarder mon existence à travers le rétro, à stagner dans des émotions qui ne respirent plus, à pleurer des amours passées, des envies perdues, des moments périmés. Vous savez quoi les poussins, je pourrais pas les ranimer : retomber amoureu.se avec la même candeur, pardonner sans rancoeur, faire les mêmes erreurs. Alors autant les enterrer et passer à autre chose. Laisser tomber les vieux dossiers (et vos vieux 06 bande de blaireaux surcôtés à qui j’ai roulé des pelles), les trucs qui craignent, les souvenirs qui ne redeviendront en aucune façon de nouveaux moments.

Pourquoi alors c’est encore là alors qu’on n’en veut plus et qu’on laisse tout ça nous submerger ? Faut avancer, et pas se retourner. Laisser tomber son gros sac de merde qu’on trimballe depuis des années. Se sentir léger. Et aller de l’avant.

Cet été, en plus de marques de bronzage vénère, de roulage de pelles hardcore avec le mec/la meuf qui passe arroser les plantes de tes parents et des cuites au rosé pamplemousse, on te souhaite un bon en avant. Celui que tu mérites. Tout ce qui est fait est fait. On reviendra pas dessus. Game over. Alors on arrête de zieuter derrière son épaule et on affronte ce qui nous attend. 

Tu le vois cet horizon coolos ? Tout ce champ des possibles qui s’ouvre à toi ?
C’est le moment d’écouter la Princesse des Neiges et de Let it go. C’est le premier jour du reste de ta vie.
Pour ces deux mois où je vais faire du topless sur la terrasse en espérant que le locataire airbnb sexy d’à côté me remarque, je vais te souhaiter des belles choses. De faire le nettoyage de ton petit coeur et de ton esprit pour y mettre de belles et nouvelles choses, d’aérer les pièces principales et de faire un ménage, comme on va le faire chez Retard.
On va pas être bien comme ça ? Entre gens tout léger ? 

On se revoit en septembre bébé. 
Prend soin de toi.

Ta nouvelle Riri, et la team Retard, qui souffle avec émotion sa septième bougie. On va de l’avant certes, mais on n’oublie pas de te dire merci d’être encore là. Écris-nous si tu veux, on te lira entre deux Voici périmés.