RETARD → Magazine

lundi, 28 janvier 2013

CHANTE ET DANSE AVEC KUMISOLO

Par
illustration

Kumi est japonaise. Elle vit à Paris depuis 12 ans et porte parfois un énorme lance-pierres en forme de chat autour du cou. Ah elle chante aussi. Des trucs encore plus doux et sucrés que de la barbe à Papa ou du cake Papi Brossard. 

Après avoir sillonné les salles de bon nombre de pays avec The Konki Duet, terminé ses études de ciné, et bien éduqué son chat pour qu’il tape des poses de pro sur son futur album, la revoilà parmi nous, en version solo. 

Kumi fait partie de ces êtres désarmants de gentillesse. De ceux à qui on a envie de faire des câlins même quand il nous rote à la figure. De toute façon Kumi ne rote pas, elle est trop choupette pour ça.Vous pensez que je confonds avec la politesse légendaire qu’on attribue aux japonais ? Impossible, Kumi déborde juste d’une curiosité et d’un enthousiasme qui nous ferait presque rappeler que Paris est une chouette ville.

Jamais blasée la Kumi. À nous transformer une recette de fondant au chocolat en tube tropikoukikoulol que t’as envie de fredonner en boucle quand tu pars acheter la litière de ton chat chez DIA.

Elle poste aussi régulièrement des photos sur la newsfeed de son site, et aujourd’hui on peut notamment voir qu’elle vient de se fabriquer un chapeau très réussi en forme de gyoza. Oui oui les raviolis japonais là. Et elle n’a même pas l’air ridicule.

Alors à ce mois de Janvier aussi pourri que le fruit non identifié au fond de mon frigo, je dis CAMEMBERT parce que Kumisolo a réussi à le transformer en un immense gâteau laser en forme de bisounours sur lequel tu peux danser dessus. C’était pourtant pas gagné.

1- Hello Kumi, tu peux nous expliquer à quoi ressemble ton univers ?

Alors, mon univers est très pop avec beaucoup de mélodies et de synthétiseurs brillants accompagnés d’une boîte à rythme. Ma voix est parfois enfantine mais j’essaie de choquer les gens avec les paroles. 

2- Pourquoi as-tu décidé de faire de la musique ?

J’ai baigné dans la musique depuis toute petite. Ma mère travaillant chez Sony à l’époque, possédait beaucoup de vinyles à la maison et on écoutait tout ça ensemble. Elle aimait surtout la soul music. 

3- Tu as parcouru le monde entier avec The Konki Duet, un trio de filles. Il se trouve que je fais aussi partie d’un girl band et on s’engueule souvent à cause de nos hormones, comment les choses se passaient pour vous, en tournée ou en répétition ?

 Je ne fais plus partie de ce groupe avec lequel on a sorti 3 albums. On était plutôt du genre à bouder plutôt que de s’engueuler. Mais je trouve que tu devrais garder ta manière de communiquer avec ton groupe car il vaut mieux s’engueuler que de se taire.

Sinon, on adorait voyager et bien manger, donc on s’entendait très bien pour ça.Et chacune avait un rôle important : Zoé s’occupait du management (car elle est mathématicienne), Tamara pour déchiffrer les parties avec ses oreilles absolues (formation conservatoire), et moi, j’ajoutais le côté très pop dans la musique et je gérais bien la communication avec les gens (mon côté japonaise passe bien des fois.) 

4- Ça me fait penser aux Cat’s Eyes.Tu viens de sortir ton nouvel EP « Coeur Frag » chez EMI, comment s’est passée cette rencontre ?

Michaël Elig qui travaillait chez EMI autrefois, a entendu ma musique par hasard dans une librairie d’Yvon Lambert (une galerie d’art contemporain à Paris). Il a demandé ce que c’était au libraire et m’a ensuite contacté par mail pour savoir si une signature chez eux m’intéressait. Au début, je n’ai pas du tout compris que c’était une major qui me contactait, alors j’étais très méfiante. Pourtant Michaël est quelqu’un d’adorable et j’ai très vite compris que c’était possible de m’intégrer dans une structure différente de ce que j’ai vécu auparavant.   

5- Moi quand je déprime je relis l’article de Marine à ce sujet ou j’écoute Kumisolo et Giorgio Moroder. C’est quoi ton astuce contre la déprime toi?

J’ai plusieurs astuces à te donner :

- Ecouter le groupe de J pop « Perfume » : Ici

- Aller à la gym suédoise pour bien transpirer pendant une heure

- Aller voir un film triste (comme « Tabou » récemment à l’affiche) qui fait pleurer. Comme ça, on tombe jusqu’en bas pour remonter après ;)

- Regarder « Gorenjai » qui était une émission du duo comique japonais  »Down Town » sur YouTube pour rigoler :  

- Acheter des vêtements qui ne sont pas forcément nécessaires (parfois, c’est important d’avoir des choses inutiles)

- Préparer de la bonne nourriture et inviter tes amis chez toi (comme ça, tu parles de tout et n’importe quoi pour oublier) 

6- Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?

- J’aime bien « Bumpin Bumpin » de Kreayshawn 

- aussi « Latch feat. Sam Smith » de Disclosure. J’adore le couple dans l’ascenseur.

- Mac Demarco « Baby’s wearing blue jeans ».

- Renny Wilson « Could’ve it been me? ». Ça a l’air d’être un sacré personnage dans le clip :O 

7- Il n ‘y a pas d’amour facile, on est bien d’accord Kumi, tu veux qu’on en parle?

J’avais toujours tendance à tomber amoureuse de DJs ou graphistes qui sont plus âgés que moi quand j’étais jeune et j’avais l’impression que je n’avais jamais obtenu ce que je voulais comme relation. Mais maintenant que je suis un peu cougar, j’espère que je suis devenue quelqu’un d’inspirant pour les autres qui tombent amoureux de moi hihi. 

8- Tu collabores avec Andrea Crews pour tes tenues de scène, quel est ton rapport à la mode ?

J’ai de la chance parce que j’ai rencontré Maroussia et Anji chez Andrea Crews il y a longtemps à La Générale quand elles avaient encore leur atelier à Belleville. Depuis, on continue toujours de se voir et j’emprunte souvent leurs magnifiques inventions. Sinon je connais Emilie Luc Duc, la directrice artistique de chez Rodier et grâce à elle, je peux emprunter aussi des robes de leur maison.

Mais je ne suis pas de genre à vérifier mon look par rapport aux magazines, je préfère regarder les gens dans la rue, sur des sites de mode, et si je trouve des looks cool, j’essaie d’emprunter un peu de leur style. 

9- Dans ta chanson « Fondant au Chocolat » tu nous récites la recette du fondant, à quand la recette de la charlotte aux fraises? La cuisine, c’est ta porte de sortie si la musique ne marche pas?

Dans la chanson « Rock’n’ omouletsu »

(qui veut dire omelette)

3-5 ポンキッキーズ その1

RETARD → Magazine - 3-5 ポンキッキーズ その1

la fille dit que si tu prépares bien ton omelette et que tu es bonne en cuisine, alors tu es bonne en amour. Je trouve cette phrase vraiment vraie.

En ce moment, je pépare une autre chanson de recette (cette fois ci, c’est salé) qui s’appelle « Le rice burger », où le pain est remplacé par le riz.

CLIP ICIIII

10- On devait t’avoir avec nous pour la soirée karaoké du 26 janvier, on est super tristes, d’autant qu’on a cru comprendre que tu adorais toi aussi le karaoké, dis nous en plus….

En tant que japonaise, c’est normal que j’aime le karaoké et j’adore particulièrement chanter les chansons que j’écoutais quand j’étais petite. C’est pour ça que je fais des fois les reprises avec lesquelles je pourrais devenir une idole (qui veut dire chanteuse populaire au Japon).

Ma plus récente reprise c’est cette chanson : clique

Là c’est ma version : clique aussi 

11- Tes projets et bonnes résolutions pour 2013?

Je vais enregistrer 5 nouveaux titres la semaine prochaine pour un nouvel EP chez EMI, puis cette année, j’aimerais bien aller à New York City :D

Et j’essaie de continuer d’aller à la gym suédoise. 

12- Est-ce que tu es quelqu’un en retard?

J’essaie au maximum de ne pas être en retard, sinon personne ne va me respecter.  

ET ON RATE SURTOUT PAS SON PASSAGE À L’ESPACE B LE 30 JANVIER !! 

Et puis comme en plus on est partenaires, eh ben tu vas pouvoir gagner des places si tu nous envois rapidos les churros un mail à base de câlins et pâte à tartiner ici : retardquejamais@gmail.com 

 

Ophelie

Ophélie est née en 1988 et un super putain de vélo. Leader de groupes de filles aussi ultra classes ( Fury furyzz et Mercredi Equitation), la jeune donzelle au casque d'or dorénavant chroniqueuse radio et constellée de tatoo fait parfois un peu flipper. Elle crie fort, quand même. Mais au cas où, rappelle toi ces propos: elle fait les soldes chez Jennifer, et possède la larme facile à l'écoute d'un bon vieux titre de son cd de dance machine 2001. Un coeur en chamallow on t'a dit.

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com