RETARD → Magazine

mardi, 26 novembre 2013

DE LA DIFFICULTÉ D’ÊTRE UNE FILLE

Par
illustration

Cet article est essentiellement destiné aux garçons, puisqu’une fille est une fille.

J’entends déjà les gars se dire « putain encore un article féministe », « arrêtez les meufs! », « c’est autant ou encore plus casse-couilles d’être un mec! »…

 Oui, certes, éjaculation nocturne, précoce, petite bite, bite qui se balance toute la journée, frein pété, mettre un préservatif, ouvrir la porte et payer le restau. Mais vous vous en sortez bien pour les deux derniers, parce que de un, on sait que les gentlemen on peut se les mettre dans le cul, et le restau aussi puisqu’on bosse dorénavant et que c’est souvent 50-50.

MAIS JE CROIS QUE VOUS NE VOUS RENDEZ PAS COMPTE !!!


J’avais pensé à parler règles direct, mais je vais ouvrir votre appétit sur les poils.

On en a toutes, parfois quelques chanceuses n’ont qu’un mignon duvet sur les jambes, mais c’est rare. J’étais très poilue. Dieu a épargné mon visage – enfin presque, si on ne tient pas compte de mon mignon mono sourcil façon Kahlo – mais les poils colonisaient mes bras et mes jambes. Je m’en foutais royalement avant de réaliser que j’allais devenir collégienne. J’ai supplié ma mère de m’emmener chez l’esthéticienne avant le bal de fin d’année de CM2 où je devais faire une chorégraphie en jupe… mais ma mère a accepté, se rendant compte de la gravité de mon cas.

Voilà, c’est la guerre contre les poils pour toutes les filles. On souffre, chez l’esthéticienne, ou chez nous à la cire ou à l’épilateur. Au bout de toutes ces années, je ne sens plus rien, mais ces enfoirés de poils reviennent vite ! Je pourrais rembourrer ton oreiller après une année. Aussi, pour ce qu’on appelle délicatement « le maillot » est sujet à débat. Quelle coiffure ?

407d6bedb3298fe07a933b8d192a8cdc2a

Pourquoi pas toi?

Les règles.

Quand ça débarque, c’n’est pas joli à voir. Imaginez un jour, vous sécrétez du sang par le gland et vous êtes obligé de mettre un gant molletonné à changer 3-4 fois par jour, qui pue si t’as pas eu le temps de le changer régulièrement et qui tâche tes calbars quand le flot est abondant. On a bien compris que je parlais de serviette « hygiénique», celle qui par la même occasion est visible à travers ton pantalon moulant.

[NLDR  : Elsa avait mis une photo ultra-dégueulasse d'Hermaan Nitsch sur ce papier. Vu que j'ai gerbé en regardant, je l'ai mis en link ICI, fais toi plaisir si tu veux copain en cliquant.]

Anecdote : J’ai eu mes règles en 6ème. Je l’ai découvert en allant aux chiottes chez moi, je pensais que je m’étais faite dessus (chiée dessus pour les intimes). J’ai hélé ma mère qui était en bas en train de faire à bouffer et qui est montée en panique. Je lui ai montré (si si) et là j’ai vu dans son regard du dégoût. Mais non ! Minable que tu es ! Ses yeux scintillaient la joie, la fierté; elle était tellement émue de voir sa fille, déjà trois poil à la nénette, devenir une femme.

Au début, à part pour les battantes, c’est serviette et non tampon. S’introduire un truc dans la nénette, NO WAY ! Puis imagine si tu perds ta virginité (rumeur de couloir) ou s’il reste coincé !

Voir l’article de Roca «Comment perdre son foie, sa dignité et son tampon en même temps.»

Voilà, j’ai aujourd’hui 25 ans, j’ai eu mes règles environ 156 fois et dû acheter une centaine de serviettes plus 2700 tampons environ, qui ont donc atterri là où tu sais, pas dans une poubelle – proprement emballés par 10 couches de PQ – non.

Je pourrais disserter dessus, pendant des heures : Où jeter son tampon ? comment faire quand il y a plus de PQ ? Et si t’as plus de tampon ? Et quand elles débarquent à l’improviste…

Bref, rien que parce qu’on arrive à endurer tout ça, je pense qu’on devrait imposer le respect.



On en vient donc à la pilule.

La plupart de mes copines prennent la pilule depuis environ 10 ans. Quand tu commences à avoir une vie sexuelle régulière ou quand t’as tellement de boutons qu’il vaut-mieux-la-prendre. Perso, je la prends depuis juste 1 an parce que j’avais peur qu’elle me fasse devenir énorme et/ou poilue, puisque la pilule est basiquement composée de testostérone. J’ai sauté le pas, parce que le préservatif, ça va 9 ans mais pas 10. Depuis je n’ai pas vraiment changé physiquement mais quand c’est ragnagna time (Martine pour être discret), je deviens juste dépressive et totalement paranoïaque. Héh.

Il y a aussi LE chtar qui s’invite sur ta gueule juste avant et plus rarement les bouffées de chaleur la nuit qui te font te noyer dans tes draps. Aussi, faut-il ne pas oublier de la prendre tous les jours vers la même heure sinon bébé ou avorton débarque, puis il ne faut pas fumer sinon tu peux mourir.

Prenez aussi en note que seules les filles prennent la pilule, mais les mecs pourraient avoir un équivalent, si les entreprises pharmaceutiques voulaient bien dépenser de l’argent pour en faire une. Mais elles doivent être dirigées pas des misogynes ! Enfoirés !

Sans transition la cloque.

Mes amis les plus proches connaissent ma peur, si ce n’est dégoût (remplacez ce dernier mot par fascination si vous êtes choqué) pour les enfants. J’ai fait pas mal d’effort, d’autant que je suis tante depuis 8 ans et que je préfère être tata rigolote que tatie connasse. Je ne peux pas parler en connaissance de cause, mais je pense qu’ être enceinte ne doit pas être la plus belle chose au monde… mais la plus horrible. Tu sais que c’est la dernière fois que tu verras ton corps de jeune femme avant qu’un truc ensanglanté te sorte de la teuch en te la déchirant. Les nausées, les pulsions, la baisse et la montée de la libido, les positions que tu ne peux plus faire, ton mec qui a peur de baiser avec toi, ne plus pouvoir dormir sur le ventre, la goinfritude, les 15 kilos que tu prends et que tu devras perdre, les poils sous le nombril, le mal de dos et les 30 000 autres trucs dont je ne soupçonne même pas l’existence.

ron-mueck-pregnant-woman-575x448

Ron Mueck

Mettre au monde un truc qui me ressemble me met profondément mal à l’aise. Etre heureuse que mon gamin me ressemble, je ne comprends pas le concept. Je n’arrive pas à imaginer que cela puisse m’arriver. Le machin débarque et pendant je ne sais combien de mois, il va te réveiller toutes les nuits, tu vas devoir chanter pour le calmer quand il braille, lui changer les couches, lui donner à bouffer et être émerveillée par ses rots lâchés sur ton épaule. Et le PIRE du PIRE c’est la tétée. Non mais JAMAIS !

Parlons graisse, parce que aussi vous vous en sortez comme des chefs. Ce n’est pas une découverte que les mecs peuvent manger plus que nous et qu’il est plus facile pour une fille de prendre des kilos que pour les mecs. J’ai pas de préférences corporelles puisque j’aime autant les mecs bouboules poilus (je tends une magnifique perche à toutes blagues foireuses) que les mecs qui s’entretiennent. Mais il y a deux injustices, on ne peut pas cacher notre double menton sous une barbe et on a de la cellulite sur les cuisses, le cul et même parfois sur le ventre. J’entends dire que les mecs s’en foutent, mais soyez honnête… vraiment ? Chez RETARD y’en a pas une qui ressemble à Cara Delevingne donc on ne s’appelle pas mutuellement connasse en cachette.

Capture d’écran 2013-11-17 à 12.42.40

Belle et drôle = connasse

Je suis tombée sur cet article récemment, qui prétend que les filles aux grosses fesses sont plus intelligentes. Je ne vais pas me plaindre, même si je ne comparerais pas mon cerveau avec celui de Kim Kardashian.

Voilà, l’article touche bientôt à sa fin. Juste un petit détour par la ménopause.

Avantages : Arrêt des règles jusqu’au décès, faire l’amour sans contraception. (je vous invite à ne pas imaginer votre mère. De rien.)

Inconvénients : Bouffées de chaleurs régulières, constipation, ballonnement, insomnie, dépression, anxiété, tensions mammaires (ou tensions ma mère, fallait la faire), diminution de la libido. Voilà c’est pour ça que les vieilles sont chiantes. Merci Wiki.

Pour la cystite plus fréquente chez les femmes, Aurélie nous a gâté avec son article « Quant l’amour ça fait mal »
.

J’espère que vous avez apprécié cette aventure dans le corps dégueu d’une fille, meuf, femme et vieille. 
Je n’en suis qu’à la moitié de l’expérience et comme vous vous en douterez, je n’ai pas hâte de continuer. 
Bon appétit, bonne soirée, bonne nuit. 

Sang et amour,
Elsa 

Elsa

Elsa a 27 ans et a les chaussures roses de Barbie. Ex-batteuse de groupes de filles plutôt ultra classes ( Fury Furyzz et Mercredi Equitation), elle est plutôt agile de ses mains (hinhinhin). Elle vit maintenant à Bruxelles où elle est apparemment Interaction designer. Mais on ne sait pas ce que ça veut dire... Sinon, c'est aussi la meuf la plus gentille et choups du monde. Sauf si tu fais la chier, elle te tapera parce qu'elle aime bien avoir des bleus aux mains. Passions: le niqab, le caca et les paillettes.

Roca Balboa

Bricole Gueurle officielle de la Team Retard
Roca Balboa est née en 1990 et aimerait bien réadopter des rats. Amie d'Anna, la première fois qu'on l'a rencontrée on a vu un petit chaton tout mignon. Puis, en mangeant un kebab sur un banc, on a constaté la bouche pleine d'une viande qu'on connaissait pas qu'elle avait la gouaille la plus hardcore qu'on connaisse. Et un putain de talent pour le dessin. SON SITE PERSO : http://rocabalboa.com/