RETARD → Magazine

mardi, 28 janvier 2014

FICTION NON-FICTION : NON-FICTION FICTION ?

Par
illustration

Une année commencée dans les larmes et la régurgitation ne peut annoncer que du mieux. Je n’ai pas tenté l’introduction subtile d’une chronique sur Dieudonné, la maîtresse du Président ou le récit d’une saint-sylvestre particulièrement chargée. Je ne me voyais pas mieux faire que les autres sur des thématiques si pressantes. On est quand même mi janvier, j’ai pas le cran. C’est plutôt l’indigestion du siècle qui a frappé en ce début d’année. Le régime Ducôn. Trop de foie gras, trop de foie gras. (En vrai j’ai eu la gastro. Mais c’est la honte d’étaler ses entrailles sur l’espace public. Imagine je vomis dans le métro, trop la honte. Imagine je vomis sur l’Internet, trop la honte aussi ?).

Soulagée donc, je m’élance dans cette nouvelle année, l’envie de croire que non, ça ne peut pas être pire. Il est évident que c’est possible, la dynamique du gouffre a cela de poétique. Dans une telle éventualité je ne promets pas de ne pas démissionner. Ouvrir une baraque à quenelles à Istanbul, un rêve caressé par plus d’un. Allez je le fais en même temps que toi lecteur, on prend notre xanax (un palindrome déprimé. Tourner en rond n’est pas facile) respectif et on passe à la suite bébé : la fin de la trêve estivale dans la diffusion des séries TV.

Musique et top départ de cette chronique ! Peu de concentration requise, pousse le poste à fond.

Björk - Cristalline (Omar Souleyman remix)

RETARD → Magazine - Björk - Cristalline (Omar Souleyman remix)

Depuis trois ans j’éprouve une profonde gêne à regarder Homeland (ce qui ne m’empêche pas de continuer). J’ai déjà eu l’occasion par le passé et ailleurs de m’exprimer sur le caractère paranoïaque et caricatural de cette série. Ne changeons pas une équipe qui gagne, la saison 3 se démarque par sa continuité en la matière, déclinée sur le thème de la rédemption.

Outre de nouveaux anachronismes (qui a pu avoir l’idée de faire s’adresser des miliciens kurdes irakiens en arabe classique à une bande de militaires iraniens les prenant en embuscade dans le no man’s land de la frontière irano-irakienne ?), cette saison m’a beaucoup interrogée par son caractère prémonitoire. Une grande partie de l’action cette année se déroulait en Iran, et la saison se termine d’ailleurs sur un accord entre la communauté internationale et l’Iran, transparence sur le nucléaire en échange de la levée des sanctions, obtenu grâce à la CIA. instantdegrâce. Juste alors qu’Américains et Iraniens se font des battements de cils IRL après s’être regardés en chien de faïence pendant 35 ans. Joli concours de circonstances.

 

Pub Findus Croustibat

RETARD → Magazine - Pub Findus Croustibat

Les scénaristes de Showtime ont-ils été rattrapés par la réalité ? Lançant une idée farfelue de provocation ont-ils été dépassés par les enjeux se développant dans une aire dont ils ont démontré avec brio leur ignorance ? Malgré le surréalisme hebdomadaire dans lequel nous plongeait leur sens jamais démenti du n’importe quoi, ou je m’en foutisme, (après tout pourquoi les dédouaner) sans borne, ont-ils réussi le tour de force de réaliser plus vrai que vrai ?

De la provoc au presque déjà-vu. C’est moche. C’est comme gagner au loto et apprendre qu’il va falloir partager.

Est-ce que la CIA réalise ses sondages d’opinion auprès des producteurs d’Hollywood avant de lancer ses opérations ? Regarde ce qu’a donné Fargo, elle aurait tort de se priver d’une pub pareille. Vu les audiences d’Homeland, l’administration Obama n’aurait pas pu espérer meilleure campagne RP pour faire accepter une réhabilitation iranienne au sein de la communauté internationale. Ou alors, ce sont les administratifs qui sont devenus complètement fous ? Ils ont les mêmes idées que l’émission de télé qui fonctionne en vase clos sur le principe de l’intox…

Rien n’est encore fait, nul doute qu’en fonction des évènements dans la région, les Américains se gardent sous le coude un repli en la matière. Néanmoins comme le boxon s’y amplifie et que l’Arabie saoudite n’en fait qu’à sa tête, autant se tourner vers les Iraniens, qui dans un élan stockholmien, les accueilleront sûrement les bras ouverts (ce que ferait toute personne sensée que tu aurais drainée jusqu’à la moelle. Demande à Natacha).

Reste à savoir si la ceinture d’explosifs sera arrimée au hijab iranien ou non. Sans rancune mon pote, la tape sur le cul et la troisième mi-temps dans les vestiaires de l’hémicycle genevois : Bienvenue chez les chiites.

En vérité je ne sais que penser, je me contente pour l’instant d’être troublée par cette convergence d’esprit des scénaristes de Showtime et de ceux du Département des Affaires extérieures américain.

Vous pourrez enfin décider vous-même s’il faut prendre cela pour argent comptant ou non, je ne suis plus capable d’herméneutique : dans le dernier épisode, si les Américains et les Iraniens deviennent finalement copains, ce n’est pas avant un dernier retournement. La taupe Iranienne placée par les Américains, obligée à collaborer décide de le faire en ses termes et ultime fourberie, fait sacrifier sieur Brody.

GOOD1

Tel JC en l’an de grâce 33, il éructe ses derniers spasmes pendu au-dessus de la tête de ses congénères hystériques de bonheur de voir ce sale blanc crever eau et sang. Malgré sa peau neuve, le Grand Satan réintégré parmi les anges garde toujours sa vraie nature. Pas si révolutionnaire que ça chez Showtime finalement.

Inspire fort, digère, c’est la réclame :

L’esprit corporate m’impose de te vendre ce super festoch’. Si tu habites à Lyon, où si tu te rends à Lyon entre le 25 janvier et le 11 février (t’as encore quelques jours, déconne pas), profites-en pour assister à un des évènements de RevolusonR (ouais je sais –‘, mais promis c’est bien) : http://www.revolusonr.com

C’est pas vraiment un truc de révoltés tu le sais bien, mais la révolution c’est la mode donc… Le programme est super top, plein d’évènements partout dans la ville et tous très différents (film, musique, conférences) pour en apprendre plus sur la culture urbaine « arabe » contemporaine et définitivement moderne.

Évidemment, si le projet t’emballe, tu fais un petit chèque, enfin un virement quoi. Un sou est un sou donc même si t’es une pince tu peux !

S’achève sans plus tarder ce chapitre qui habilement nous conduira sur les pas d’Ulysse, heureux, à faire un beau voyage dans les pas des Assassins, à travers la Perse contemporaine.

SNEAK PEAK TEASER VIRAL FIDÉLISATION DU LECTORAT GÉNÉROSITÉ DU CHRONIQUEUR

Céline

Céline a 24 ans et un appareil photo qu'elle a récemment pété (ou bien il est réparé ? Tu nous dis Céline). Actuellement en fin de cursus de brillantes études politiques, cette amatrice de voyages attirée par le Moyen-Orient nous a proposé à chaque fois des papiers qui nous ont donné des ambitions de Monde Diplomatique (c'est bon on n'est pas connes on SAIT QU'ON N'Y ARRIVERA JAMAIS). On espère qu'elle continuera à remplir notre boite mail parce qu'on apprend toujours des choses avec elle. Prochaine étape : la jeune femme veut visiter le fond des mers. On a hâte de lire ce que ça donnera...MERCI CÉLINE, ON VA MOURIR MOINS BÊTE GRÂCE À TOI.

Bobby Dollar

Bobby a 23 ans et une casquette des Grizzlies de Vancouver. Ce jeune dessinateur qui sait quoi faire de ses feutres nous a un jour contacté de son plein gré, et c'est un truc dont on est bien contentes. On espère qu'il arrivera à vivre de son talent de malade et qu'il montera prochainement son projet de magazine de football pour les tout-petits. C'est pas les bébés qui servent de ballons hein rassure nous ? HEIN BOBBY C'EST PAS ÇA HEIN ?