RETARD → Magazine

mardi, 06 mai 2014

Han tu crains, t’as jamais vu un film de Wes Anderson et tu te dis cinéphile?

Par
illustration

Je suis debout dans un salon semblable à des milliers de salons d’ un style quelconque, la décoration doit être signée par une personne possédée par l’abject goût d’une Valérie Damidot au rabais. Des cadres New York, Marilyn Monroe Feuilles d’Eucalyptus sont posés sur des murs couleur cendre, pistache, fuschia, de quoi filer une crise à un épileptique. Marylin figée me sourit au moment où l’on me balance à la face que je suis ni plus ni moins un NAZE. Un verre d’un punch chaud dégueulasse à la pogne, au rhum premier prix et au jus de fruits sans fruits dedans mais du sucre et des tas de colorants artificiels autant chimiques qu’une castration en Russie. Le cocktail est prêt à être jeté vigoureusement sur le Polo Fred Perry qui me fait face, du trentenaire me dévisageant d’un air condescendant :  »Han tu crains, t’as jamais vu un film de Wes Anderson et tu te dis cinéphile ?! » 

Non je n’ai pas eu une seule occasion valable dans ma vie trépidante de demandeur d’emploi (on dit pas chômeur c’est presque un gros mot) de mater un long métrage de ce réalisateur. Je te demande moi si t’as déjà zieuté une scène entière de Bukkake avec Sasha Grey, essuie tout et pine au garde à vous ? Nan, alors de quoi dois-je me justifier ?  Déjà Wes Anderson avec son genre de gendre idéal clean de chez clean sur lui mais plus proche de Norman Bates que de Laurent Delahousse, il m’inspire pas trop confiance vois-tu. Passé le physique de Dandy parlons de son cinoche. Pour être franc avec toi les pelloches « vintage » dans l’image ça me file le bourdon. J’en ai soupé du Jeunet et de son irritante Amélie Poulain, un cinéma nouveau vieux. C’est chelou de faire du vieux avec du nouveau matos, mec chope Doc et sa Delorean et va retrouver les Studio de l’époque de ton arrière grand-père, si c’est ton délire. 

Bon pour faire moins mon aigri de la life, je peux avouer au jeu action ou vérité, Dieu m’en soit témoin, que j’étais quand même à deux doigts de m’enfermer dans une salle obscure pour m’envoyer dans la rétine The Grand Budapest Hotel à sa sortie nationale. Mais heureusement pour moi la fièvre qui m’avait soudainement prise s’est volatilisée aussi vite que l’amour propre de Miley Cyrus, c’est dire. En même temps je préfère garder mon fric pour m’acheter ma dose de pâtes fraîches. Bottle RocketRushmoreThe Royal TenenbaumsThe Life Aquatic with Steve ZissouThe Darjeeling LimitedFantastic Mr FoxMoonrise Kingdom, et donc The Grand machin hotel motel, mon grand Wes ta filmographie pour moi c’est le vide intersidéral à l’égal d’un jeune vierge qui n’a jamais titillé une demoiselle peu farouche ou mariage pour tous oblige un éphèbe grand ouvert, je suis puceau face à ton oeuvre, et tu sais quoi je n’ai même pas honte. 

Quand je fouine à la recherche d’informations sur l’univers de ce cinéaste en feuilletant les critiques (j’essaie de me fier rarement aux jugements de ces gens que l’on nomme critiques, car ce sont des frustrés de la caméra qui font ça) je remarque que ce qui en ressort ce sont les mêmes mots, donc des gimmicks répétés sur différents projets, ça me rappelle quelqu’un…hum y’a un peu du Tim Burton dans la soupe là :  maniérisme du style vintage nostalgique, univers fétichiste issu des BD et des livres pour enfants, clins d’œil glamour rétro, acteurs recyclés dirigés de façon décalée…  Wes Anderson a lui aussi fabriqué du film d’animation avec son Renard pour le reste ce qui revient à foison tel un mantra c’est : KITSCH . Un mot valise que Kitsch, ça veut tout dire et rien dire, c’est facile, c’est tendance… mais une tendance c’est une mode et la mode change, et ne dure qu’une saison. 

Après on peut parler du côté maniaque pointilleux du metteur en scène, des castings hype ras la gueule qui remplissent les affiches de ses films… mais comme Mr avec son Fred Perry l’a prétendu étant donné que je ne connais pas Wes Anderson (non, pourquoi connard t’as son numéro perso, tu lui téléphones pour savoir comment vont ses poissons rouges, tu échanges avec lui des mails enflammés sur des dissertations autour de vos lectures communes Charlie et la chocolaterie etc… ) je suis un mauvais cinéphile. 

Donc j’en déduis que je suis une sous merde, et que si demain éclate une révolution de la pensée souveraine, je serai en première ligne parce que je ne suis pas autant « culturé » que toi et que je mérite de mourir dans d’atroces souffrances sans connaître aucunes prières de repentances jsuis dans la crotte jusqu’au bout du nez. 

On est tous le con d’un con mais parfois y’a encore plus con, j’imagine avoir été de celui qui te dit « mec t’as jamais entendu ce classique de Rap ptain, sérieux ! » ou « tu connais pas Jean-Luc Godard…pas possible ? »  mais mon ton (enfin je crois) n’était pas du genre « oh la honte sa mémé la gouine, t’es trop un boloss » mais plus dans l’esprit « ouvre tes chakras jeune padawan, tu me remercieras quand tu auras goûté cette dose » (merde je deale depuis quand?!) 

Donc je ne remercie pas le Mr au Fred Perry croisé dans une soirée de merde, car il ne m’a pas donné la gniak de me balancer la dévédéthéque de Wes Anderson, mais juste  l’envie pressante de rentrer chez moi, m’enfermer devant Les Goonies avec un pot de Cookies Dough Ben Jerry’s et de ruminer  mes noires pensées en détestant encore plus cette foutue humanité. 

Il avait raison George Abitbol, le mec le plus classe du monde, quand il disait : « Monde de merde ».

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com