RETARD → Magazine

mercredi, 11 juillet 2012

LE CATCH C’EST PAS DU BIDON

Par
illustration

Ça fait trois mois que je promets à Marine un papier sur le catch. Trois mois que j’esquive les perches qu’elle me tend « Alors t’as fait quoi ce week-end ? Du catch ? », que je me dis le dimanche « c’est bête j’aurais pu le faire cette semaine bah tant pis » et que je fais la morte sur Facebook pour ne pas répondre aux mails et avoir à affronter la réalité : je suis une grosse merde qui passe sa vie à procrastiner. Et le fait de savoir que toi aussi, bah ça me soulage pas trop tu vois. 

11h49, ok il faut que je le fasse ce papier. C’est ma vie le catch ou non ?! Bon en fait non mais il s’avère que j’ai découvert le catch il y a un peu près un an en disant « putain tu regardes ça ? mais c’est de la merde ils font semblant », que je me suis prise au jeu et que j’ai payé 35 euros pour aller voir les stars de la WWE à Paris en avril dernier. Ma vie mon destin. J’aurais jamais pensé. Et je recommencerai demain s’il fallait.

Un indice qui aurait pu me mettre sur la voie de ma nouvelle passion : je regardais déjà le catch à la fin des années 80 sur Canal + avant Décode Pas Bunny le samedi après-midi. Et les cheveux longs, blonds wavy sur les costumes roses, c’était quand même mieux. Passons.  

Pour les nuls en sport, le catch c’est basiquement deux mecs ou plus qui font semblant de se battre sur un ring. Alors je te vois venir, tu vas dire c’est nul, du faux, des combats chorégraphiés, des histoires écrites d’avance et des vieux acteurs tout pourris.

FAUX. Le catch, c’est comme quand tu regardes « Breaking Bad » et que t’en peux plus d’attendre la suite. Ok en moins bien j’avoue. Le jeu d’acteur est pas fou bon je l’accorde aussi mais on a vu pire dans « Sous le Soleil ». Et surtout le catch c’est plein de second degré. J’te jure.

Revenons-en aux bases. Le bastion de tous les pros ? La WWE aux Etats-Unis qui regroupe les meilleurs catcheurs du monde t’as vu. Le plus hot ? Randy Orton là. Bon c’est un peu le cliché du catcheur ricain beau gosse (rien à voir avec Terry) mais quand t’es une meuf qui regarde le catch, c’est un peu ton seul choix possible malgré une bio qui commence par cette phrase : 

« Randy Orton ne s’intéresse pas à grand-chose. A part écouter Metallica ou Pantera et regarder de temps en temps un film, sa vie c’est le catch… sa vie, ou plutôt, comme il le dit lui-même, sa destinée ».

Coucou Randy, c’est un gros poing que tu as là dis moi

T’as capté le second degré ?

 Bon alors ça à l’air super fun et complètement génial comme ça de mater le catch à la télé (et ça l’est) mais en fait c’est juste une preuve de plus que tes week-ends c’est de la merde. La réalité ? Tu passes ton samedi soir devant NT1 à rire des blagues nulles de Philippe Chereau et Christophe Agius, à boire des bières quand tes copines te racontent le lendemain comment elles ont ramené chez elles David et un autre mec.

Mais t’assumes tes choix et ton début de ventre gras et tu achètes tes places pour aller voir CM Punk, John Cena et Kofi Kingstone à Bercy pour un WrestleMania. Un peu le monde de Disney pour les grands. Et comme quand tu vas à Disneyland pour la première fois, t’es forcement un peu déçue quand t’arrives.

J’explique : avant d’y aller je me suis dit : « bon Caro t’es célib’, tu vas bien te trouver un mec pas trop con et pas trop bodybuldé qui va penser qu’une p’tite meuf qui aime le catch c’est plutôt cool ». J’ai mis une petite robe, un peu de rouge et croisé les doigts. Bon en fait il s’avère que du catch à Bercy, ça n’attire pas ceux que tu crois. La grande majorité ? Les enfants et les pré-adolescents. Et leurs parents. Je suis pas désespérée à ce point d’accord ?!

Alors tu t’installes. T’es contente d’être loin pour ne pas briser tes rêves et ne pas voir de trop près les prises. Parce que sur ton canap’, le mec qui a ton respect éternel pendant le match, c’est le réalisateur qui sait à quel moment bouger la caméra pour pas voir que c’est du chiqué. Mais tu déchantes quand tu comprends que t’es pas aux Etats-Unis, que personne ou presque n’a fait de pancartes cool, que les écrans ne fonctionnent pas et que les effets sons et lumières sont mieux au Puy du Fou.

 

Et quand tu veux crier « vas-y salope paie ton cul » au moment du combat de meufs, bah tu peux pas parce qu’il y a un gosse de deux ans juste devant toi dans les bras de son père qui fait trois têtes de plus que toi et qui a pas l’air de vouloir rigoler avec toi depuis que t’as passé l’heure d’avant à lui donner des coups de genoux. Parce que un fan de catch qui a plus de 30 ans, bah ça fout la trouille quand même.

Bon mais j’ai dit que s’il fallait recommencer je le ferais donc c’était pas tout bidon. Le mieux voir TOUT le public scander le nom de John Cena, la superstar de la soirée. De voir des enfants qui ne savent pas encore marcher connaitre la gestuelle de leur catcheur préféré. Voir des ados en transe. Capter le mec en costard et attaché case arrivé à la bourre un peu gêné se mettre à gueuler comme un porc pour soutenir son favori. Savoir que tu fais partie d’un truc plus grand que toi pendant quelques heures. J’avoue, pendant quelques minutes, j’avais des paillettes dans les yeux tout pareil que quand j’ai vu Jasmine pour la première fois.

J’ai un peu arrêté de matter NT1 le samedi soir. Pas que je sorte plus mais juste je dors maintenant à minuit. Triste. Mais je crois avoir retrouvé la foi en écrivant mon papier. Merci la vie.

Tu veux en savoir plus sur le catch et t’es déçu de mes explications succinctes et approximatives ? Suis pas Wikipédia t’as vu mais tu peux aller  pour apprendre par cœur le nom de tes futurs idoles.  

Voilà il est 15h21, j’ai fini. 3h et demi pour écrire 50 lignes ? Bon ok mais entre-temps j’ai petit-déjeuné, essayé de réparer ma box, fait une lessive, eu ma mère au téléphone, téléchargé 4 films, checké Facebook 28 fois et zappé sur un documentaire du commandant Cousteau.  

Marine je t’aime.  

(NDLR : Retrouve le papier de Jean sur le sujet ICI et dis nous quel est ton préféré ! (on des connasses, on fout la merde dans notre rédaction)

Caroline

Caroline est née en 1985 et a toujours la petite pochette qu'il faut. Journaliste pour un site sur les têtes couronnées, elle est incollable sur les mariages et les potins princiers. Attention néanmoins aux clichés hein les poussins, c'est aussi la détentrice de la plus grande collection de photos dégueulasses mettant en scène des gens pas vraiment au top du hip-hop. Une archéologue de l'internet "EWWWW", si vous voulez notre avis. Son TUMBLR : http://uglyandthebeach.tumblr.com/

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com