RETARD → Magazine

mardi, 29 septembre 2015

LE NIQAB ET LA POP CULTURE (3/3)

Par
illustration

Je m’attaque aujourd’hui à la pop cultureet au voile intégral, troisième volet de ma réflexion autour du Niqab. Cela fait bien trois ans que les articles sur les dérives autour du niqab (voile ne laissant apparaitre que les yeux) ponctuent l’actualité. Je risque surement de déborder un peu mais quand on combine ces deux sujets, il faut bien s’y attendre.

Je vous avais parlé dans la première partie de tous les voiles musulmans : formes, couleurs, origine, obligation…

Dans une deuxième partie, je me suis attaqué au sujet « porter le niqab, pourquoi ? Et pourquoi pas ? » qui n’a bien entendu pas plu à tout le monde…

Je vais essayer de rester light. Je vais vous présenter des artistes qui dénoncent ce que le voile peut représenter de négatif et d’absurde. Puis, je vous montrerai des projets qui font de la femme voilée une wonder/voilée WOMAN. Et je finirai sur des voiles qui n’ont aucun lien avec la religion mais qui fascinent, qu’on l’admette ou non…

Bon, ne passons pas par quatre chemins. La meilleure façon d’introduire le sujet c’est de parler du plus évident. Si je vous dis « niqab + mode » ce qui ressortira sur votre recherche Google/Bing/Ecosia c’est le styliste turc Hussein Chalayan. C’est pour clôturer sa collection « Between »  1997 (je vous laisse choisir les saisons, mais je dirais que la collection peut se mettre tout au long de l’année) que Chalayan a introduit dans le milieu de la mode le tchador (sœur du niqab), tenue aux représentations tabous et surtout sacrées. Six femmes habillées d’un tchador arrivent au fur et à mesure sur le podium. La première est couverte de la tête aux pieds, mais passage après passage, les mannequins sont de plus en plus courtement vêtues. Il est assez difficile de trouver des articles sur le message que l’artiste a essayé de faire passer. D’après ce que j’ai compris, c’est que pendant tout le défilé, les mannequins avaient le visage caché et qu’il a conclu avec ces six tenues pour dénoncer la dé-personnification qu’impose l’Islam plutôt orthodoxe.

Pour ne pas choquer certains yeux, je te laisse le choix de mater ou non la vidéo.

Clique juste sur l’image.

594300

Hussein Chalayan

La styliste Sasha Nassar présentait en 2013 un défilé de burqas transparentes, qu’elle avait intitulé « Printemps Personnel » en référence à la révolution du Printemps Arabe. Nassar est israélo-palestinienne, et s’amuse à mélanger paradoxe et ambiguïté.  Pour cette collection, les mannequins défilent les bras le long du corps puisque leurs burqas n’ont pas de manches. Leurs mouvements sont restreints mais elles restent tout de même mises à nu. Le point de vue de Nassar se rapproche évidemment de celui d’Hussein. Pour elle la mode a le pouvoir de susciter des controverses, d’encourager la diversité et le pouvoir de se libérer des diktats. (Je romance un peu ses propos, mais je pense que c’est le message qu’elle essaie de faire passer)

« Alors que je suivais les bouleversements qu’engendrait le Printemps Arabe, j’en ai étrangement été inspirée. J’ai commencé à me dire qu’il était temps pour les femmes de faire leur propre printemps » (1)

Sasha-Nassar. Courtesy by Fashion Scout

Sasha Nassar
(c) Fashion Scout

Aux antipodes d’Hussein et de Nassar, il y a le styliste japonais Jun Takahashi qui nous en met plein les mirettes… Sa marque, Undercover, a comme slogan « UNDERCOVER NO (B)ORDER ». Que ce soit avec leurs cheveux, un masque, des fleurs ou un tissu, les mannequins montrent rarement tout leur visage. C’est en 2003 qu’il a fait péter les couleurs sur le podium. Tous les mannequins (hommes et femmes) cette fois, étaient habillées de burqas translucides, laissant apparaître les vêtements et non un corps nu. Takahashi est connu pour son goût de la controverse et sa volonté d’ajouter de la laideur à la beauté, haute couture et punk culture (no offence). Alors je me demande si ajouter une burqa sur des vêtements c’est ajouter de la rébellion à la haute couture ou si c’est pour voiler la laideur par de la beauté.

JT 

Dans mon précédent article, je partageais avec vous le docu d’Agnès De Féo – Sous la Burqa – qui présentait cette artiste Bérengère Lefranc. Elle avait créé une robe qui la couvrait complètement, mais qui n’avait que peu de rapport esthétique avec un voile islamique (ici burqa voile qui couvre aussi les yeux). Avant l’interdiction du niqab dans l’espace public, Lefranc s’était baladée dans les rue de Paris pendant un mois, découvrant les regards plus présents que jamais. Elle qui voulait s’effacer au regard d’autrui a raté son coup..

Elle le dit : «  être sous ce type de vêtements n’est pas chose facile, il fait chaud, on a du mal à respirer, on ne sent que sa propre odeur. » (2)

Il fallait bien s’y attendre, les voiles intégraux ne se retrouvent pas seulement sur les podiums ou sur les femmes pieuses, les grandes marques aussi s’en emparent bien comme il faut. Les jeans Diesel ont réussi à utiliser le niqab pour lancer leur campagne publicitaire digitale. La nana a des tattoos partout. (3) Diesel nous pose une colle. La marque essaie de nous dire qu’il peut y avoir une femme affirmée et libre de son corps sous une burqa, mais le message n’est pas bien passé chez les musulmanes. Elles ont donc lancé leur propre contre-publicité, affirmant qu’elles n’ont pas besoin de montrer leur corps pour être libre. Même avec une bonne intention, Diesel a visé à côté, dommage. (4)

6561055 index

Puisqu’on parle de marque, on va parler d’Hassan Hajjaj, artiste marocain vivant à Londres et qui fait honneur à la femme indépendante et forte et à ce que j’appellerais le « voile intégral ». À travers sa série de photos Kesh Angels, les femmes sont voilées de la tête aux pieds, montent des motos et prennent des poses de caïds. Ce qui est drôle, c’est qu’aucun article que j’ai lu sur ce travail ne fait allusion au « niqab » ou « voile intégral ». Ici on parle de djellaba, de culture, de femmes indépendantes. Des marques comme Gucci et Nike donnent de la street cred aux motardes sexys et couvertes de Marrakech.

kesh-angels

Gang of Kesh

Ça mettra surement beaucoup de temps avant que celles qui portent le niqab noir traditionnel l’échangent contre ces tenues pop-colorées et brandées… Mais peut-être que petit à petit comme le hijab, le niqab commencera à prendre une nouvelle tournure, pudique mais originale.

Peut-être as-tu entendu parler de la Muslim Lolita ? Bon pour l’instant j’ai l’impression qu’il n’y a que deux meufs dans le monde qui le sont, mais c’est peut-être le début d’une grosse mode…A ne pas s’y méprendre, ce ne sont pas des japonaises cosplay qui s’habillent en musulmanes mais bien le contraire. Kawaï !

Screenshot_2015-08-01-14-58-10_1438412642470

 

La chanteuse M.I.A  d’ailleurs s’était montrée en niqab coloré pendant la Scream awards de L.A de 2010, alors que la France et la Syrie venaient de l’interdire dans les lieux publics. C’est marrant, parce que j’ai l’impression que personne ne l’a interviewé à ce sujet. J’ai beau chercher, il n’y a absolument rien sur son point de vue.

Ce n’est évidemment pas la seule à faire du niqab un vêtement haute couture ou un costume sensuel. Lady Gaga est la pro du voile intégral. Que ce soit dans la rue ou sur scène Gaga aime secouer. (Oui je l’aime toujours même si tout le monde s’en contrefout aujourd’hui). Habillées par Philip Tracy ou Alexander McQueen, elle s’en sort toujours pour avoir le visage à moitié couvert, si ce n’est complètement… On n’y voit toujours que ses yeux, mais putain qu’elle en impose.

Il faut  ajouter à ce palmarès, la reine de la provocation – je cite – Madonna, qui avait aussi posté un selfie en niqab sur Instagram et Facebook en 2013. Ceci ayant provoqué des torrents de commentaires haineux par ses followers et la consternation de la presse people. Pourquoi ? Est ce qu’elle a un message à faire passer ? 

En réponse, Madonna a reposté une photo d’elle mais cette fois avec un masque en cotte de mailles, ne laissant apparaître que les yeux. Elle y commente « Je suis une artiste et une combattante de la liberté (…) d’expression ». Il est vrai que le choix du « voile » en métal n’est peut-être pas le plus approprié. On a plutôt l’impression que niqab rime avec bâillonner.

La plus provocatrice (et avant-gardiste) de toutes, c’est la rappeuse Lil Kim. En 2002, elle posait très légèrement vêtue mais avec un niqab, pour la couverture du magazine One World.

burqa star

Plus récemment c’est Beyoncé qui s’est attiré les foudres des médias et de certains musulmans pour avoir porté ce qu’ils appellent un niqab alors qu’elle est à moitié à poil. Désolée les gars, mais moi j’appelle ça une CAGOULE. En plus le clip est clairement une dénonciation des émeutes à Ferguson. Autant dire que le niqab y serait carrément hors-sujet.

Superpower ft Frank Ocean

Le choix de porter le voile intégral  ou ce qui s’en rapproche n’est pas un geste anodin mais bien réfléchi. Parce qu’aussi bizarre que cela puisse paraitre, il y a beaucoup de féministes sous les niqabs. Tout ça pour dire que, M.I.A, Gaga, Rihanna, autant que Lil Kim sont des personnalités importantes dans le milieu du féminisme (anglo-saxon ?).

Tant qu’on est dans le sujet Super Woman, je voulais vous parler du dessin animé Burka Avenger qui n’est autre qu’une femme voilée/super héros. C’est un cartoon pakistanais qui met en vedette une prof qui veut protéger ses élèves des terroristes, des intégristes qui veulent que les femmes restent à la maison et qui se bat pour la protection environnementale. La prof ne porte pas de voile et c’est son père qui l’entraine à être une pro des arts martiaux. Burka Avenger n’est pas là pour promouvoir la burqa mais bien pour promouvoir l’éducation. La burqa ici c’est le compromis qu’ils ont trouvé pour qu’on ne la reconnaisse pas quand elle veut sauver le monde…un peu comme tous les super héros.

« Je me battrai pour la justice, la paix et l’éducation pour tous et contre les forces de la tyrannies et de l’ignorance !»

Premier Episode ici :

C’est sous titré anglais. Et c’est pas mal.

Bref. Ne nous voilons pas la face (hinhin), nous avons une putain de fascination (nous occidentaux) pour les voiles. Je vous ai fait une grosse sélection d’artistes, photographes, designers et autres stylistes. Un bon cru.

Vous pouvez aussi suivre mon blog dédié aux burqas, niqabs et autres voiles pas forcément islamiques, en cliquant sur BOOOUUURRRQAA!

Si vous aimez le street art, à Londres ya une meuf ou un mec qui recouvre avec des la peinture, les meufs des affiches publicitaires avec des niqabs.

firl

Si vous êtes un peu geek ou que vous aimez les comics, il faudra alors checker Dust aka Sooraya Quadir, un des personnages des X-men. Son pouvoir est qu’elle a la capacité à se transformer en nuage de poussière.

Et si vous voulez suivre l’actu des jeunes filles musulmanes modernes, il y a ce blog à suivre: muslimgirl.net. Qui se posent des questions du genre « peut-on être pieuse et porter des mini shorts? », « comment faire le ramadan alors qu’on a ses règles? » (le Coran dispense les femmes de le faire quand elles ont leurs ragnagna) », ou des témoignages « nos vies ont changé après le 11 septembre 2001″ et des articles très ouverts sur des sujets très piquants comme les pornstars musulmanes. Tout un programme.

Pour finir en beauté j’ai trouvé cette magnifique pub de Les Nuls.

Calgoute, pour un sourire tout en blancheur !

Elsa

Elsa a 27 ans et a les chaussures roses de Barbie. Ex-batteuse de groupes de filles plutôt ultra classes ( Fury Furyzz et Mercredi Equitation), elle est plutôt agile de ses mains (hinhinhin). Elle vit maintenant à Bruxelles où elle est apparemment Interaction designer. Mais on ne sait pas ce que ça veut dire... Sinon, c'est aussi la meuf la plus gentille et choups du monde. Sauf si tu fais la chier, elle te tapera parce qu'elle aime bien avoir des bleus aux mains. Passions: le niqab, le caca et les paillettes.

Roca Balboa

Bricole Gueurle officielle de la Team Retard
Roca Balboa est née en 1990 et aimerait bien réadopter des rats. Amie d'Anna, la première fois qu'on l'a rencontrée on a vu un petit chaton tout mignon. Puis, en mangeant un kebab sur un banc, on a constaté la bouche pleine d'une viande qu'on connaissait pas qu'elle avait la gouaille la plus hardcore qu'on connaisse. Et un putain de talent pour le dessin. SON SITE PERSO : http://rocabalboa.com/