RETARD → Magazine

lundi, 08 avril 2013

LES DUTCHS

Par
illustration

Pour les lecteurs qui ne le sauraient pas encore, une des Retard-girls habite aux Pays-Bas. C’est moi. Vous me diriez sûrement « Les Pays-Bas ? Cool ! Amsterdam, les coffee shops, les putes ! ». Bon, déjà, je ne vais pas aux putes alors à ce niveau, mon engouement n’est que moyen.  Avant d’atterrir ici, j’appelais le ROYAUME des Pays-Bas la Hollande (qui n’est en fait qu’une partie très touristique à l’Ouest du pays) et les Hollandais ne m’inspiraient que le voyage en caravane l’été avec toute leur petite famille.Je ne vis malheureusement pas à Amsterdam, mais à Eindhoven, petite ville aux reliefs inexistants pas loin de la frontière Belge. Eindhoven ne reflète pas vraiment l’architecture Néerlandaise qui, malgré le trop plein de briques, peut être esthétiquement intéressante. Rotterdam a son port industriel qui a du caractère, et Amsterdam a ses canaux et jolis petits ponts tous les 200 mètres.

Eindhoven a un misérable canal et est aussi grand que le 12ème arrondissement de Paris.

Tout ce que je sais du Néerlandais (donc !) je l’ai découvert ici, et un peu sur Internet, j’avoue…

La première chose à avoir ici, c’est un vélo.

Perso, j’ai pris un Peugeot de seconde main, mais si tu ne veux pas faire tache dans le paysage, comme moi, il te faut un vélo au style local ; une grosse structure bien lourde avec rétro-pédalage. Il te faut aussi l’attitude qui va avec ; sans les mains ou tout en envoyant à SMS à tes copines Vrouwtje et Berber ou encore avec un bébé à l’avant et un à l’arrière…

Plus t’as de choses sur ton vélo, plus t’as la classe. C’est pour ça que je me suis construit un panier, pour pouvoir transporter la bouffe, les bouteilles d’alcool, ma valise avant de prendre le bus pour Paris ou mes maquettes.

 Vous ne pouvez pas savoir comment j’ai été adulée rien qu’en transportant un matelas.  

J’ai aussi découvert la dynamo, mais ça je crois que ce n’est pas normal de le découvrir à 24 ans…  

Tout est fait pour se balader à vélo ; des pistes cyclables dans TOUTES les rues, des feux réservés, des racks partout, un parking souterrain gigantesque et gratos… Il y a même plus de vélos que d’habitants et pour retrouver ton vélo dans les gros parkings, tu passes par la phase « putain il est où déjà », puis « Oh, putain on me l’a volé ! » pour finir avec « Ah non, il est là cet enculé ». Oui, le vélo est ton ami, tu lui parles, tu l’insultes, et il te fait économiser 3€50 pour un voyage en bus, donc tu le remercies. 

Les scooters sont aussi autorisés à rouler sur les pistes, ce sont nos ennemis, les mecs sont souvent gros et/ou des beaufs les cheveux teint façon Eminem en 1999, avec capuche à fourrure. Pour ce qui est du style vestimentaire des autres, ils ont apparemment mis pause à la même époque, plus personne n’a rappuyé sur lecture depuis. 

Question bouffe, les Dutch ne sont pas de fins gourmets. La cuisine est hybride, un peu belge, française, allemande, suédoise, anglaise, mais surtout ni consistante, ni bonne. Le typique déjeuner c’est un minable sandwich (salami – roquette – cream cheese ou saumon – tzaziki – câpres) ou une salade (patates-mayo-oignons vinaigrés) avec une soupe (cresson – champignon ou tomate). Tous les magasins ferment à 17h ; les gars ont tellement la dalle qu’ils courent (roulent) chez eux pour pouvoir bouffer. Heureusement que les vending machines sont là pour te consoler. 

Faire ses courses est aussi une mission. Le supermarché Albert Heijn (à prononcer Albeurt Aïne) te propose tous les légumes emballés dans du plastique, des salades d’œufs aussi grosses qu’un P’tit Filou, du gouda (à prononcer « Raoudé » en raclant la gorge avec une patate chaude dans bouche, tout en ayant un air totalitariste) de toutes sortes et du pain (de mie) à foison, mais bien trop mou. C’est un peu comme manger de l’air alors que tu prends des kilos.. parce que t’en manges beaucoup trop. Sur ce pain insipide, le Dutch aime y parsemer des « Hagelslag ». Tu sais, ces petites pépites de chocolat ou de sucre multicolore qu’on mettait sur ta glace quand t’avais 8 ans ! Pas de honte, même les hommes d’affaires ont leur petite tartine de Hagelslag avec un café machine. Il y en a pour tous les goûts ; saveur choco, fruits de bois ou anis… Miam ! 

J’allais presque oublier le HARENG !! Je suis une grande amatrice de hareng vinaigré, cru ou avec oignons, je suis IN ! Tous les mardis, il y a un marché à côté de mon école. Alors que mes potes se commandent des fishchips, je me prends un hareng entier, à manger comme les chats dans les dessins animés. J’ai fait une vidéo rien que parce que je vous aime.  (Penche la tête mon chaton)

En revanche, il est impossible d’enlever l’odeur du poisson + oignon de mes doigts pendant 2 jours. C’est le prix à payer du rituel. 

À propos de l’architecture, il faut que je te prévienne, si un jour tu emménages aux Pays-Bas il va falloir t’habituer à être exposer aux yeux des passants, voitures et cyclistes alors que t’es tranquille dans ton salon. Toutes les maisons et tous les immeubles ont pignon sur rue avec une énorme fenêtre qui fait en général 3 mètres de long. L’architecte à l’initiative de cette idée c’est sûrement dit (prendre une voix de débile svp)  « Si je met des grandes fenêtres, les maisons seront plus lumineuses! » gnééé. Eux n’ont aucun, mais alors AUCUN problème avec ça, c’est juste devenu normal. Bizarrement, je n’ose pas regarder. L’idée de pouvoir croiser le regard d’un habitant me ferait directement passer pour une voyeuse. En revanche, la nuit, c’est difficile de s’en empêcher, les fenêtres illuminent les rues et la déco est tellement de mauvais goût que je pourrais envoyer le concept à TASCHEN : « Le mauvais goût des Néerlandais ». Parce qu’en plus de décorer leur salon/salle à manger, d’une façon douteuse, ils ornent le rebord de leur fenêtre! La journée, les rideaux transparents à moitié fermés laissent apparaître des chandeliers (que même ta grand-mère ne voudrait pas), des statues de bouddha, des nains, des éléphants et autres animaux de la savane. Des gens zen/peace/love quoi.  

Pour tout vous avouer, je ne côtoie pas vraiment de Néerlandais. Dans mon master, il n’y en a que trois et il ne sont pas dans ma section. A croire que le Dutch design n’est plus relayé par les Dutch eux-mêmes… hum. Bref, les locaux que je connais, ce sont mes profs. Il paraît (d’après ce que j’ai lu) que le Dutch est une personne directe. C’est vrai. Nos profs en ont fait pleurer plus d’un(e). « Ce que tu dis ce n’est pas intéressant, next ».

Si t’es pote avec un dutch, il n’hésitera pas à te dire « t’as pris des kilos ! », « t’as nouvelle coiffure, elle pue la merde » ou encore « je comprends pourquoi ton ex à rompu ». Je déconne, mais d’après certaines sources ils n’ont pas peur d’être direct et donc vexant. Pas de formes ni d’arrondis, juste droit au but. Pour eux, minimiser et enjoliver, c’est de l’hypocrisie.  

En même temps, avec tous les pétards qu’ils s’enchaînent, ils n’ont plus vraiment la lucidité de leurs mots…

FAUX ! Le cannabis est illégal. Enfin, il est toléré à petite quantité. Si tu dépasses les 5g, tu te fais coffrer.Je vais pouvoir parler shit, haschich et défonce en toute impunité, tout simplement parce que j’en ai le droit. En réalité je ne suis allé que deux fois dans des coffeeshops. Une fois à Amsterdam, juste pour acheter de la beuh, pour la 1re fois de ma vie.(Je viens de Marseille, ça pourrait surprendre, mais c’est vrai).

À Amsterdam, tu peux aller dans les coffee sans problème, alors qu’à Eindhoven il faut que tu sois résident Néerlandais ; ce que je suis. Mais venez me voir les amis ! j’en ai à la maison ! Donc ma seconde fois était ici, sauf que j’ai fumé. (Coucou Papou !) 

Il doit surement exister un guide des Coffeeshops les plus cool des Pays-Bas, mais j’ai tout de même été déçue par la gueule des machins.

Tellement caricatural ! Peinture marron au mur qui s’effrite, déco Bob Marley/vert-jaune-rouge/statue d’alien… Rhoo lala ! Où sont  les bobos, les hipsters, les hommes/femmes d’affaires, les mères au foyer, les rockeurs, les rappeurs ?  Putain, Bob Marley n’a pas inventé la Marijuana que je sache! 

Prochaine étape, c’est champignon (Désolée Papou!). J’étais un peu sceptique jusqu’à il a quelques jours quand j’ai découvert cet article sur The Independent. (click ICI bébé) 

“Psilocybin can facilitate experiences that change how people perceive themselves and their environment”, “far from damaging the brain, the hallucinogenic drug they contain enhances feelings and aesthetic sensibilities”, “Openness is associated with imagination, artistic appreciation, feelings, abstract ideas and general broad-mindedness”. 

WHO’S IN? 

(En réalité je me chie dessus, j’ai peur de ne jamais « redescendre »)  

Il y a encore pleins de choses à savoir sur les Néerlandais : 

- Le Camping = France, Italie ou Espagne rien d’autre! – Leur Reine Beatrix (le 30 avril, tout le monde s’habille en Orange et se la met en son honneur). Son fils le prince Willem-Alexander a pris je crois la suite cette année.

- Pourquoi ce pays colonisateur n’a-t-il pas réussi à imposer son horrible langue à travers le monde. Les Etats de New York, Pennsylvanie, Connecticut aux US, les Antilles Néerlandaises comme Curaçao, où la langue doit vraiment être bizarre, la moitié du Brésil, le Chili, l’Afrique, le Japon, l’Inde, et le plus connu ; La Nouvelle-Zélande.

- Pourquoi le Père Noël, n’est-il pas comme partout : Elfes, traîneau, rennes ? Non, il en a été décidé autrement. Son nom est Sinterklass (St Nicolas). L’histoire veut que, vêtu comme un pape, il arrive d’Espagne en bateau puis chevauche son cheval jusqu’en ville pour distribuer des cadeaux avec ses compagnons Zwarte Piets (Pierre le Noir) le 5 décembre.Zwarte Piets sont des blancs maquillés en noirs, mais pour eux, pas de problème.  

  Les Pays-Bas, un pays et un peuple plein de non-sens et contradictions mais je survis.

Elsa

Elsa a 27 ans et a les chaussures roses de Barbie. Ex-batteuse de groupes de filles plutôt ultra classes ( Fury Furyzz et Mercredi Equitation), elle est plutôt agile de ses mains (hinhinhin). Elle vit maintenant à Bruxelles où elle est apparemment Interaction designer. Mais on ne sait pas ce que ça veut dire... Sinon, c'est aussi la meuf la plus gentille et choups du monde. Sauf si tu fais la chier, elle te tapera parce qu'elle aime bien avoir des bleus aux mains. Passions: le niqab, le caca et les paillettes.

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com