RETARD → Magazine

mercredi, 18 mai 2016

Maman j’ai peur des avions

Par
illustration

Comme beaucoup de gens, j’ai une trouille pas possible des avions.

Je sais bien que cette peur est irrationnelle, qu’il est plus facile de gagner au loto que de mourir dans un crash, que la voiture c’est bien plus dangereux, BLABLABLA… IL N’EMPÊCHE. J’ai beau me préparer mentalement, je fais des cauchemars à chaque veille de départ, j’ai mal au bide dès que je pose un pied dans un aéroport, et mes potes stewarts, hôtesses ou même mécano auront beau m’expliquer tous les rouages de cette machine de l’enfer, cause toujours, J’AIME PAS DU TOUT ÇA OK.

Après tout le stress et chaos intestinal que nous avons encaissé, amis phobiques, jouissons d’un moment de catharsis. Joignons nos mains et déversons enfin notre haine sur ce moyen de transport diabolique.

LES AVIONS ÇA FAIT N’IMPORTE QUOI

  • Prenez moi pour une huître, mais qui ne s’est jamais posé la question (lorsqu’il avait 4 ans, soit, CHACUN SON RYTHME) de pourquoi les ailes des avions ne bougent pas comme celles de oiseaux ? Bah ouais, un truc qui donne la sensation de ne pas bouger à plus de xxx m2 de hauteur, moi je trouve ça louche.
  • Les turbulences. Le pire truc de la terre. Concrètement, j’ai l’impression que je vais crever à chaque petite secousse. Je me retrouve à faire des trucs ridicules, de type étouffer mes cris dans mon bonnet, ou pleurer en priant Dieu alors que je suis athée. Pourquoi ne font-ils pas des efforts pour que ça ne bouge plus MERDE ?

PRENDRE UN AVION C’EST HUMILIANT

  • L’épreuve du check-in est toujours infernale. En plus de se voir confisquer ses produits de beauté préférés parce qu’on oublié de les mettre en soute (sans déconner mec, tu penses que je vais en faire quoi en cabine ? ORGANISER UN COMBAT DE CRÈMES AVEC MES VOISINS ?), il faut enlever ses chaussures. Et là, tout le monde en prend pour son grade. La photo qui suit va vous choquay. La Kim en chaussettes, oui c’est bien vous.

kim-kardashian-in-tight-leggings-and-socks-at-lax-airport_3

LES MEMBRES DE L’ÉQUIPAGE, CES ÊTRES FOURBES

  • Quoi de plus chafouin qu’une hôtesse de l’air ? Sous ses airs impassibles de fille toujours de bonne humeur, l’hôtesse de l’air nous cache bien des choses. Pourquoi ferme t-elle le rideau qui mène à la cabine des pilotes par exemple ? Pour nous cacher que ces types font parfois des pauses pipis et qu’ils ne contrôlent donc plus l’appareil pendant quelques minutes ? Le FOURBERIE je vous dis.
  • En vrai, on confie nos vies à 2 types qu’on ne connaît pas. Des gars qu’on a jamais vu, et dont on entendra uniquement la voix pendant 2 minutes, au départ et à l’arrivée. Pour qu’ils nous causent de quoi ? De météo. SUPER. Les mecs détiennent la vie de 300 personnes dans leur main pendant 7h et ON NE LES CONNAIT PAS. Et après on dit que j’exagère #allo

PRENDRE UN AVION ÇA FAIT MAL

  • Aux oreilles. Pour ne pas subir la pression de haute altitude, il faut mâcher des chewing-gums, bailler… Bon, c’est chiant mais faisable. Maintenant, va expliquer ça à un bébé de 3 mois. Et voilà, c’est parti pour 3h de cris stridents. GÉNIAL, MERCI L’AVION.
  • Au ventre. Sans déconner c’est quoi cette bouffe pour prisonnier de Guantanamo ? Vous voulez vraiment NOTRE MORT EN FAIT.
  • À la planète. Et oui, avec plus de 3 milliards de passagers transportés par an, on peut dire qu’elle prend cher notre petite couche d’ozone. Malheureusement, le billet est souvent au même prix, voir plus avantageux qu’un trajet en train. Ne parlons même pas de la vitesse. Alors on le prend l’avion, mais on culpabilise comme lorsqu’on a mangé un bon vieux Big Mac.

Le problème avec toi l’avion, c’est que tu m’emmènes dans des pays chouettes. Que je suis obligée de te prendre quand mon boulot me force à le faire. Alors je prends mon courage (appelé « Xanax ») à deux mains, et je te retrouve plusieurs fois par an. Je n’arrive pas encore à me défaire du côté « surnaturel » de ta technique. Tu m’impressionnes, mais ça a aussi ses bons côtés. J’ai pleuré devant des paysages que tu m’as montré, c’est quand même beau de là-haut.

Ophelie

Ophélie est née en 1988 et un super putain de vélo. Leader de groupes de filles aussi ultra classes ( Fury furyzz et Mercredi Equitation), la jeune donzelle au casque d'or dorénavant chroniqueuse radio et constellée de tatoo fait parfois un peu flipper. Elle crie fort, quand même. Mais au cas où, rappelle toi ces propos: elle fait les soldes chez Jennifer, et possède la larme facile à l'écoute d'un bon vieux titre de son cd de dance machine 2001. Un coeur en chamallow on t'a dit.