RETARD → Magazine

vendredi, 27 avril 2012

MON JOB DE RÊVE

Par

Parfois on a des déclics dans la vie. Pour certains c’est juste de se rendre compte qu’ils peuvent enfin se définir comme photographe pro grâce à Instagram, pour d’autres c’est de penser qu’ils ont du talent après avoir pompeusement employé un terme littéraire mal maitrisé dans un article écrit avec les pieds (Ah les cons).

Bon bref je vais vous faire deux révélations, la première c’est que en ce moment même j’écoute Adamo et la seconde c’est que lors d’adieux déchirants à Orly j’ai juste eu un déclic sur le fait que j’avais un gros problème. Alors qu’en voyant ses yeux dire « Retiens moi » j’aurais probablement du lui dire laconique et les yeux embués « Va, je ne te hais point ». En gros, utiliser maladroitement le Cid pour dire de manière pudique et sobre le fond de ma pensée. Mais au moins ça aurait eu de la gueule … Et bien non, au lieu de ça dans ma tête au moment ultime j’ai juste eu Adieu Jolie Candy de Jean-François Michael dans la tête. Et je trouvais même pas ça ridicule, c’était pour moi le meilleur truc à ce moment là.


Ne vous faites pas avoir, ces trois monstres m’empêchent de réaliser mon rêve. Rêve qui n’est pourtant pas d’être parfaitement bronzé, d’emmerder tous les épileptiques de la terre avec ma chemise, ou qu’une quadragénaire me monte dessus dans les champs (quoique la dernière …)

Allez, je me lance, Variété Française je t’aime. Yéyé je vous regrette chaque jour, chanteurs à textes des années 50 vous accompagnez ma vie depuis toujours, Maritie et Gilbert Carpentier adoptez moi (Ah, on me fait signe que ça va être compliqué) . Bon pour en venir enfin au titre de ce papier, Henry Jean Servat, Fréderic Zeitoun et Fabien Lecoeuvre je veux votre boulot (mais pas forcément vos prénoms). C’est vrai quoi, moi aussi je pourrais parler de la légende d’Adamo pendant des heures avec Karen Cheryl à mes cotés, dans un décor incrusté à la truelle. Rester 3 heures à coté de Patrick Sébastien ne me fait pas peur si je peux caler devant tous les retraités de France que la vie de Dalida est digne d’une tragédie Grecque :

Patrick : Haha c’est génial, Dalida c’est que du bonheur

Moi : Oui Patrick, mais savez-vous que sous ses apparences primesautières elle ne s’est jamais remise du suicide de ses deux grands amours?

Patrick : Tiens ça me rappelle une blague, tu savais que Joe Dassin et Dalida ils pouvaient pas se voir ?
Allez maintenant on chante ! C’est la fête à ma bite, on est parti pour s’prendre une cuite …

Pour les trois du fond qui avaient pas compris la blague de Patrick, Regardez les dans les yeux, dans les yeux j’ai dit bande de pervers !

Et plus que tout au monde, je veux rentrer sur Télé Mélody. Pauvre fou qui ne connait pas encore Télé Mélody prépare toi à redéfinir ta notion de la soirée télé. Honnêtement l’idée de mater « Le Magazine de la Chanson » du 19 octobre 1959 ça vous fait pas rêver ? En plus y’a Gloria Lasso et quand on sait que la première réaction de mes parents devant une pub pour Lana Del Rey à la télé a été « Tiens Gloria Lasso revient ? » je dis rien, mais vous loupez quelque chose… Quand au « Dim Dam Dom » de 1967 avec Dutronc qui chante ça, je ne vais pas cacher que je l’ai carrément enregistré.

Oui vous avez compris Melody c’est des vielles émissions de télé diffusées telles qu’elles, des scopitones et des émissions comme « Melody Story » où après dix minutes vous saurez tout sur Mao et Moa de Nino Ferrer. Et pire, prenez un chef d’œuvre absolu comme «Svalutation » de Celentano, regardez moi ça :

Adriano Celentano - Svalutation

RETARD → Magazine - Adriano Celentano - Svalutation

La pastille en haut à droite ! Si vous aimez toutes ces vieilleries vous l’avez déjà vu c’est sur. Alors oui moi je profite de la tribune qui m’est offerte aujourd’hui pour crier bien haut que JE VEUX BOSSER SUR LA CHAINE QUI A TOUT COMPRIS A MA VIE. C’est vrai quoi, quand vous avez déjà dit « Azelia Banks ? Ouais c’est pas mal, mais tu veut pas passer un bon petit Qui est in, qui est outpour qu’on s’éclate vraiment ? », le point de non retour est définitivement franchi. Alors bon autant en faire un vrai boulot non ? Ca ou partager mon amour des ballades en train sur l’irremplaçable Bahn TV, la chaine de la SNCF Allemande où fut un temps entre trois et quatre heure du mat’, grâce à une camera placée à l’avant d’un train on se faisait un bon petit Liepzig/Berlin en temps réel :

 

Liepzig - Berlin

RETARD → Magazine - Liepzig - Berlin

Un dépouillement inouï, de l’art comme jamais vous en avez vu. Cédez 1h30 à l’appel du rail, vous ne le regretterez pas…

Alors les enfants OK Télé Melody c’est un peu cher, mais sur internet c’est gratuit l’après midi ! Et pour meubler les soirée télé des week end chez papa maman rentabilisez leur abonnement canal sat (canal 159) ! En plus revoir Sacha Distel ça fera plaisir à Mamie !

En vérité je vous le dis (© Jesus Christ) j’aimerais vraiment piquer le job à tous ceux qui ont
la chance de parler de leur putain d’amour pour la Variété, vous allez me dire que je le fais un peu de manière déguisée à travers cet article et vous auriez pas vraiment tort.
Donc vous patron de Télé Melody contactez Retard pour me rencontrer, et les autres hésitez pas à fureter sur Youtube en partant d’une vidéo de la un peu trop cité chaîne. Franchement vous allez vite comprendre que tous ces chanteurs d’y a plus de 40 ans, ils avaient les mêmes problèmes que vous, voire les mêmes habits…

PS : Si j’ai pas réussi à briller avec Corneille à l’aéroport, j’ai quand même laché mon 45 tour de « Tous les garçons et les filles de mon Age », premier pressage en parfait état. Au nom de l’amour, ouais les gars.

Jean

Jean est né en 1988 et frétille de la mèche. Ex-colocataire d'Ophélie, on aimerait bien lui faire une belle biographie avec des trucs gentils mais ce connard à l'accent chantant de Toulouse préfère Joe Dassin à Claude François. Alors IL IRA SE FAIRE VOIR AU PAYS DES OISEAUX HAHAHA (parle lui des pigeons tu comprendras).