RETARD → Magazine

jeudi, 04 juillet 2013

PASSION FILMS DE LYCÉE

Je ne sais pas si je connais beaucoup de gens qui n’ont que des bons souvenirs du lycée. Soyons honnête, c’était carrément pourri. 

Je me souviendrai toujours de mon premier jour de classe de seconde, je portais un baggy dégueulasse, un crop top Dickies et des bracelets à clous. Je m’étais assise au fond de la classe avec mon sac à dos à côté de moi pour que personne ne s’assoit. J’avais tellement peur de ne pas me faire d’amis que j’avais juste décidé de ne même pas m’en donner l’occasion.Mais maintenant ça fait six ans que j’ai passé le bac, et il y a des moments où je me prends à vouloir retourner à cette époque où ma seule préoccupation, c’était de sécher les cours sans me faire choper pour aller regarder les garçons au skate park en crapotant des cigarettes.Alors j’ai beau faire l’intellectuelle et lire des essais sur les films de David Lynch, mes films préférés-du-monde-entier sont les films qui se passent au lycée, les «coming-of-age» et autres teenage flicks. J’adore les cliques, les ringards, les filles populaires, les synopsis à la West Side Story des cliques qui ne se mélangent pas. Ohlàlà, je pourrais en parler pendant des heures.Du coup, vu que pour moi school is out forever, et que certains viennent juste de passer leurs diplômes, je vous ai fait une sélection de mes vingt high school movies préférés: 

SPOILER ALERT: Si il y a certains films que tu n’as pas vu et que tu comptes voir, ne regarde pas toutes les vidéos, ÇA RUINERAIT LE PLAISIR, hein.

20 – FREAKY FRIDAY (Mark Waters, 2003)

Avant que Lindsay Lohan pète les plombs, parte en détox et soit au bord de la ruine financière et physique, elle a joué dans trois de mes films préférés: Mean Girls, Parent’s Trap et Freaky Friday. Il est fort possible que sa prestation dans The Canyons, qui s’apprête à sortir, la relève au rang d’actrice extraordinaire, hein, on ne sait jamais.Quoi qu’il en soit, Freaky Friday, c’est l’histoire d’Anna, une ado un peu punky sur les bords (Avril Lavigne en 2001), qui ne veut pas que sa mère se remarie et qui est total love de Jake, le bellâtre neuneu du lycée, joué par Chad Michael Murray.S’il ne faut se rappeler que d’une scène de la prestation de Murray, c’est celle-ci:

Freaky Friday - Baby One More Time

RETARD → Magazine - Freaky Friday - Baby One More Time

Anna échange de corps avec sa mère coincée (Jamie Lee Curtis) et ça provoque un paquet de quiproquos.Meilleure scène: Anna doit jouer avec son groupe à un tremplin, mais elle n’a toujours pas récupéré son corps, du coup, Curtis joue de la gratte comme une super badass en coulisses:

Freaky Friday - Concert scene

RETARD → Magazine - Freaky Friday - Concert scene
  

19 – GREASE (Randal Kleiser, 1978) Le film se passe d’explication, tout le monde l’a vu.Danny (John Travolta) rencontre Sandy (Olivia Newtown-John) pendant les vacances d’été, est tout choupi avec elle, et bam à la rentrée, ils sont dans le même lycée et Danny ne peut plus être choupi, ça tuerait sa street cred.

Grease - Summer Nights

RETARD → Magazine - Grease - Summer Nights

Mais Sandy trouve une combi en polyester satiné et se met à fumer et tout va mieux.

Grease - You're The One That I Want

RETARD → Magazine - Grease - You're The One That I Want

Ah oui, et comme c’est une comédie musicale, c’est encore plus fantastique.  

18 – CLASS OF NUKE ‘EM HIGH (Richard W. Haines, 1986)

Une centrale nucléaire fuit et contamine l’eau d’une ville, juste à côté d’un lycée, en plus la moitié des teens passent leur vie à se défoncer avec de l’herbe qui pousse sur la centrale, du coup, ça fait des zombies super déguelasses, et il arrive des trucs bizarres à tout le monde

Class Of Nuke'Em High - Belly scene

RETARD → Magazine - Class Of Nuke'Em High - Belly scene

mais il y a trois quatre personnes qui ont écouté en classe de sciences nat et qui sauvent tout le lycée.C’est un film de série B qui se tient très bien, les bruitages sont immondes, et la clique des marginaux est super super cool:

Class Of Nuke'Em High

RETARD → Magazine - Class Of Nuke'Em High
 

17 – EMPIRE RECORDS (Allan Moyle, 1995)

C’est pas vraiment un film de lycée, vu que ça se passe dans une boutique de disques, mais pratiquement tous les employés de la boutique sont des lycéens, donc j’ai pensé que ça qualifiait. En plus, ce film est méga cool. Et puis c’était l’anniversaire de Liv Tyler il y a trois jours.

Liv Tyler joue une petite prude amoureuse d’un chanteur de variété à la noix, Renée Zellweger est la pétasse de service, Brendan Sexton est encore un petit con (c’est son rôle préféré) qui vole des disques

Empire Records - Warren

RETARD → Magazine - Empire Records - Warren

La bande son est super chouette, avec des perles comme ça:

Empire Records - Lucas, Employee Of The Week

RETARD → Magazine - Empire Records - Lucas, Employee Of The Week
  

Meilleure scène: le faux enterrement de Debra «I tried to kill myself with a lady bic»

Empire Records - Debra's Funeral

RETARD → Magazine - Empire Records - Debra's Funeral

16 – FLIRTING (John Duigan, 1991)

Comptant dans les premières apparitions de Nicole Kidman et Noah Taylor, le film se passe en Australie en 1965, dans deux pensionnats non-mixtes, où tout le monde est obsédé par le sexe opposé:

Flirting - Debate's scene

RETARD → Magazine - Flirting - Debate's scene

 Noah Taylor est adorable, en plus il se bat pour son honneur/une fille et il est fan de Jean-Paul Sartre:

Flirting - Boxing scene

RETARD → Magazine - Flirting - Boxing scene
 

Ce film traite de sujets beaucoup plus lourds que de simples amourettes de lycéens, que ce soit de discrimination, conventions sociales ou encore politiques raciales, mais s’en tire très bien, et mérite largement d’être vu.

15 – JAWBREAKER (Darren Stein, 1999)

Ce film est très largement détesté et je ne comprends pas pourquoi. Il est dégoulinant de méchanceté et de frivolité féminine, Rose Mc Gowan est formidablement diabolique, et leurs tenues définitivement années 1990, à base de t-shirts au dessus du nombril, de robes à fleurs et de lunettes à verres colorés sont juste la cerise sur le gâteau.Et enfin, je veux dire, elles TUENT leur pote, la foutent dans le coffre et vont à l’école, mieux que ça, je sais pas où ça se trouve.

Jawbreaker - Car scene

RETARD → Magazine - Jawbreaker - Car scene
 

Certaines scènes ont clairement inspiré Mean Girls, comme celle de la cafétéria:

Jawbreaker - Lunch scene

RETARD → Magazine - Jawbreaker - Lunch scene

Bonus: Marilyn Manson joue un vieux creep dans un bar:

14 – NEVER BEEN KISSED (Raja Gosnell, 1999)

J’ai une relation amour-haine avec Drew Barrymore,  elle est l’actrice des années 1990 par excellence, et il y a des jours où je me dis qu’elle aurait peut-être du rester dans les années 90, avec ses pâquerettes dans les cheveux et son gloss rose et des jours où je pense qu’elle est un génie.Never Been Kissed (glorieusement traduit «Collège Attitude» en français), est un film tellement super naze qu’il en devient merveilleux.Drew Barrymore est une journaliste coincée et introvertie qui retourne au lycée sous couverture pour un reportage et doit infiltrer le groupe de gens populaires alors qu’elle était une grosse nerd complètement impopulaire que tout le monde détestait quand elle y était.

Never Been Kissed - Prom Night

RETARD → Magazine - Never Been Kissed - Prom Night
 

Elle est TELLEMENT mal à l’aise et gênante qu’on se sent trop mal pour elle la moitié du film mais la clique des filles populaires (avec Jessica Alba et Marley Shelton, salut) est formidable:

YOU SO DO NOT DESERVE TO BE PROM QUEEN

RETARD → Magazine - YOU SO DO NOT DESERVE TO BE PROM QUEEN

13 – NAPOLEON DYNAMITE (Jared Hess, 2004)

Napoleon Dynamite est très, très loin d’être un film de lycée classique, et il est complètement super parfait. Je ne sais même plus combien de fois je l’ai regardé, je connais toutes les répliques de Kip, le frère de Napoleon, par coeur.

Napoleon Dynamite - Napoleon VS Kip

RETARD → Magazine - Napoleon Dynamite - Napoleon VS Kip

Il y a un scénario très basique, mais l’intérêt du film réside principalement dans le jeu MAGIQUE des acteurs, surtout Jon Heder.

Napoleon Dynamite - Happy Hands Club

RETARD → Magazine - Napoleon Dynamite - Happy Hands Club

Et cette dance. Oh mon dieu, cette dance.

Napoleon Dynamite - Dance scene

RETARD → Magazine - Napoleon Dynamite - Dance scene

12 – HEATHERS (Michael Lehmann, 1988)

Veronica, une Winona Ryder à épaulettes dans sa veste de tailleur, fait partie du gang des filles populaires, qui s’appellent toutes les trois Heather.

Veronica en serait restée à détester ses meilleures copines, si elle n’avait pas rencontré JD, Christian Slater, le mec le plus cool de la planète à ses yeux.

Heathers - JD & Veronica

RETARD → Magazine - Heathers - JD & Veronica

et bam, ça dérape

Heather's - Heather's Funeral

RETARD → Magazine - Heather's - Heather's Funeral

et ils finissent par tuer tout un tas de lycéens, sans trop le faire exprès, évidemment.

11 – GHOST WORLD (Terry Zwigoff, 2001) 

Grâce au jeu de Thora Birch et Steve Buscemi, ce film finit par être presque meilleur que la bande-dessinée de Daniel Clowes dont il est adapté.

Ghost World - 1977 Original Punk Rock Look

RETARD → Magazine - Ghost World - 1977 Original Punk Rock Look

Ça ne se passe pas tellement au lycée, mais presque, puisque c’est l’été après la dernière année de lycée de Enid et Rebecca (Thora Birch et Scarlett Johansson), qui ont prévu d’emménager ensemble, de trouver un taf, mais tout ne se passe pas comme prévu, Enid se retrouve dans une relation bizarre avec Seymour (Steve Buscemi) après qu’elle lui ait acheté un disque.

Ghost World - Devil's Got My Woman

RETARD → Magazine - Ghost World - Devil's Got My Woman

  

  

10 – DAZED AND CONFUSED (Richard Linklater, 1993)

Dazed and Confused c’est complètement un film culte. Il se passe le dernier jour de classe, et les seniors sont partis pour défoncer du freshmen, boire dans des gobelets en plastique rouge et faire des keg-stands.Les meufs gaspillent du ketchup 

 

Les mecs sont des grosses brutes   

Dazed and Confused - Freshman Beating

RETARD → Magazine - Dazed and Confused - Freshman Beating

Mais à la fin tout le monde est cool, même le petit freshman   

Dazed and Confused - Cruising

RETARD → Magazine - Dazed and Confused - Cruising

 

8 – SIXTEEN CANDLES (John Hugues, 1984) 

Je crois que John Hughes et Amy Heckerling se battent pour le titre d’empereur des films «coming-of-age» trop cool. John Hughes a écrit la moitié des films de cette liste et à cause de lui, je suis convaincue que Chicago est juste un nid à gens formidables.Sixteen Candles est un des premiers films de Molly Ringwald, et son premier dans la soit-disant clique du Brat Pack. Elle y joue Sam, une nana un peu mal à l’aise (mais avec un super style), dont la famille a oublié l’anniversaire, qui est super amoureuse de Jake Ryan, le mec trobeau tropopulaire mais qui se fait harceler par un formidable Anthony Michael Hall:

Sixteen Candles - Bus scene

RETARD → Magazine - Sixteen Candles - Bus scene

(notez la soeur de John Cusack dans cette scène, dont j’adore le rôle dans ce film)

Sam croit que Jake ne sait même pas qui elle mais, mais en fait IL EST TROP AU JUS.  

Sixteen Candles - Wedding scene

RETARD → Magazine - Sixteen Candles - Wedding scene

8 – FAST TIMES AT RIDGEMONT HIGH (Amy Heckerling, 1982)

 SEAN PENN EST PARFAIT

Fast Times at Ridgemont High - Pizza Time

RETARD → Magazine - Fast Times at Ridgemont High - Pizza Time

Fast Times at Ridgemont High - NO DICE

RETARD → Magazine - Fast Times at Ridgemont High - NO DICE

 7 – FERRIS BUELLER’S DAY OFF (John Hughes, 1986)

Ferris Bueller’s Day Off est tellement culte que je ne sais même pas pourquoi j’en parle.Ferris convainc ses parents, ainsi que l’intégralité de son lycée, qu’il est à deux doigts de mourir juste pour sécher les cours et vaquer dans les rues de Chicago avec son meilleur poteau et sa nana.Cameron, le meilleur pote, se fait méga manipuler dans la foulée

Ferris Bueller's Day Off - Cameron

RETARD → Magazine - Ferris Bueller's Day Off - Cameron
   

et convaincre de chiper la voiture chérie de son père.Ferris se retrouve sur un char à la vue de tous alors que son principal le recherche comme un forcené.

Ferris Bueller's Day Off - Twist and Shout

RETARD → Magazine - Ferris Bueller's Day Off - Twist and Shout
 

C’est un film super intelligent et complètement absurde qui donne envie de sécher les cours, le travail, tout, et d’aller gambader dehors.

 6 – OVER THE EDGE (Jonathan Kaplan, 1979)

Cinq mots: Matt Dillon en crop top.

A KID WHO TELLS ON ANOTHER KID IS A DEAD KID

RETARD → Magazine - A KID WHO TELLS ON ANOTHER KID IS A DEAD KID
  

En gros, une petite ville, des teenagers qui deviennent dingues et se rebellent en masse contre l’autorité, un soundtrack super chouette avec des trucs genre Cheap Trick et Van Halen. Ce film est mythique.

Quelqu’un a fait une vidéo pour Beat Happening avec une des meilleures scènes du film:

Over The Edge / Beat Happening

RETARD → Magazine - Over The Edge / Beat Happening
  

Et j’ai trouvé ça:

Over The Edge - Trailer

RETARD → Magazine - Over The Edge - Trailer
 

et c’est le trailer le plus bizarre que j’aie vu pour un film comme ça.

5 – MEAN GIRLS (Mark Waters, 2004) 

REGINA 

 

KAREN

Mean Girls - Karen

RETARD → Magazine - Mean Girls - Karen

GRETCHEN   

Mean Girls - Gretchen

RETARD → Magazine - Mean Girls - Gretchen

Et évidemment, c’est un film avec Lindsay Lohan, de Mark Waters, QUE DEMANDER DE PLUS.

 4 – THE BREAKFAST CLUB (John Hughes, 1985)

Film est l’apogée du Brat Pack. Tous coincés au lycée un samedi en colle, ils sont obligés de passer la journée ensemble, et il se passe l’équivalent d’une vie entière dans cette journée.

The Breakfast Club - Impressions

RETARD → Magazine - The Breakfast Club - Impressions

The Breakfast Club - Smoking scene

RETARD → Magazine - The Breakfast Club - Smoking scene
 

Je trouve que c’est un des meilleurs rôles d’Anthony Michael Hall, 

cette scène me fout le cafard: 

The Breakfast Club - Will We Still Be Friends

RETARD → Magazine - The Breakfast Club - Will We Still Be Friends

Et Molly Ringwald, ma préférée, fait drôlement bien la petite fille riche.

 

 3 – SAY ANYTHING… (Cameron Crowe, 1989)

Say Anything - Boombox scene

RETARD → Magazine - Say Anything - Boombox scene
 

  ENOUGH SAID.

2 – PRETTY IN PINK (Howard Deutch, 1986)

J’ai hésité à faire de celui-ci mon numéro un, parce que 
1) il est avec Molly Ringwald, 
2) c’est un film écrit par John Hughes, 
3) il se passe dans les années 1980 donc 
4) le style est méga chouette.

 

Andie (Ringwald) et Blane (Andrew McCarthy) se tapent un vieux scénario à la on ne peut pas être ensemble parce que je suis pauvre et tu es riche. Du coup, Blane est un connard la moitié du film,

Pretty In Pink - Tell Me The Truth

RETARD → Magazine - Pretty In Pink - Tell Me The Truth
 

mais en même temps il est tellement mignon qu’on arrive pas à lui en vouloir,de l’autre côté, Andie ne voit pas que son meilleur ami trop cool    

Pretty In Pink - Duckie

RETARD → Magazine - Pretty In Pink - Duckie
  

est raide dingue d’elle, mais tout s’arrange au bal de promo. ÉVIDEMMENT. 

1 – CLUELESS (Amy Heckerling, 1995)

J’aime tellement Clueless que même si les ensembles en tissu écossais accompagnés de chaussettes jusqu’au genoux ne devraient même pas exister, j’ai un jour porté ça pour aller dans une soirée où je ne connaissais personne (Ophélie est témoin, elle c’était Hartley Coeur à Vif), autrement dit, suicide social.Chaque minute de ce film est rempli de perles. Cher, le personnage principal est copine avec une meuf qui s’appelle Dionne 

et tout ce qui sort de leurs bouches n’est qu’un paquet de commentaires ingénus sur des trucs dont elle n’ont absolument aucune idée.

Vu que tout ce qui intéresse Cher, c’est les fringues, le seul mec qu’elle trouve est gay

Clueless - Christian Is a Cake Boy

RETARD → Magazine - Clueless - Christian Is a Cake Boy

 et elle n’en avait aucune idée.

Évidemment, le sport n’est pas une option, ni pour elle, ni pour aucune de ses copinettes.

Clueless - PE Class

RETARD → Magazine - Clueless - PE Class

  «- My plastic surgeon doesn’t want me to do any activity where balls fly at my nose- There goes your social life. » 

Cela va de même pour les voitures.

Mais toutes ses fringues sont super géniales.

Clueless - Cher's outfits

RETARD → Magazine - Clueless - Cher's outfits

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com