RETARD → Magazine

jeudi, 08 décembre 2016

Treize 11 : Ta Kate Winslet

Par
illustration

Pour reprendre TREIZE du début, ça se passe par là

Le précédent épisode se lit ici

Cette rentrée de l’enfer a fini par se terminer et je suis rentrée chez moi à pieds, flottant dans une certaine forme de colère et d’incompréhension. Pourquoi a t-il décidé d’être gentil avec moi ? Est-ce qu’il l’est vraiment ou bien il essaie d’obtenir quelque chose d’autre ? Est ce qu’il en avait juste contre Gaëlle et du coup il s’est servi de moi comme bonne excuse ? Est ce que les gros seins ont le pouvoir qu’on leur prête et que du coup ça te rend chouette et sympa quand tu en as ?

JE NE COMPRENDS RIEN

Au dîner j’essaie de réfléchir à tout cela et le monde environnant ne m’intéresse en aucune mesure. Je ne fais pas gaffe aux provocations de ma petite sœur qui me fait des réflexions sur mon acné (attend un peu et toi aussi tu verras les montées de sébum ravager ton visage), je n’entends pas mon père ruminer contre les impôts, je ne réponds pas à ma mère qui galère pour savoir ce que j’ai fait de ma journée. Les yeux dans le vague, plantés dans les pommes de terre rissolées, j’essaie de monter des hypothèses que je ne pourrais faire valider par personne.

Je pourrais en parler à Sandra mais elle va croire que je suis amoureuse de lui et elle va le dire à tout le monde,

PLUTÔT CREVER

Je pourrais en parler a ma mère mais le fait de savoir que j’esquisse la possibilité d’une vie sentimentale elle va s’étouffer avec les patates,

PLUTÔT CREVER

Je pourrais en parler à mon journal intime mais j’ai perdu les clés et sérieux je suis pas une gamine OKAY JE SAIS que le carnet ne peut pas me répondre.

Après avoir débarrassé la table et renoncé au film du soir alors que j’adore me vautrer devant la télé, je me retrouve à fixer les étoiles phosphorescentes que j’ai collées sur le plafond avec ma patafix de championne, vautrée en pyjama Auchan sur mon lit mezzanine. Tout en écoutant au plus bas volume possible Max donner des conseils sodomie à des meufs à peine majeures, je finis par m’endormir en m’imaginant dans les bras de Leonardo di Caprio

Qui cette fois-ci a un visage encore juvénile, du type redoublant m’ayant défendu le jour-même.

LEONARDO JE T'AIME

RETARD → Magazine - LEONARDO JE T'AIME

Le lendemain, matin, tôt, c’est cathé.

Les gens pensent que le cathé, c’est trop bien pour faire la connaissance de Dieu, d’appréhender la bible au mieux, d’ouvrir son ptit coeur de croyant qui ne demande qu’à redistribuer l’amour à son prochain.

CONNERIES

Le cathé, c’est juste une bonne raison pour revoir les gens de ton âge le mercredi, et d’essayer de dragouiller ceux qui sont normalement difficile d’accès, genre les trop beaux ou ceux qui se la pètent avec leurs potes mais là ils n’ont personne de leur entourage du coup ils sont obligés de te faire la conversation. En plus des fois t’es obligé d’aller en retraite et tout pour communier et jte jure, c’est là bas que j’ai entendu les trucs les plus dégueulasses : j’ai appris TROP DE TRUCS. Je dirais rien ici mais les jeunes sont des porcs, crois en mon expérience de fille qui n’a rien fait.

Comme on change pas une équipe qui gagne, je suis encore en avance. Devant le presbytère il y a que Clément ( j’espère qu’il finira par rattraper son retard de croissance). Il y a aussi V. tout en haut des escaliers, j’ai repéré son BMX en bas des marches. En me voyant arriver avec mon sac à dos gonflable qui me donne des airs de tortue ninja à la carapace sous acides, il descend la rampe assis comme si on était dans un téléfilm à destination des ptites meufs faibles des genoux et il atterrit juste devant moi.

Les yeux dans les yeux, enfin tant que je peux soutenir le regard, c’est à dire pas longtemps,

Il commence à approcher tout doucement son visage du mien,

Sans prévenir.

Ya mon cerveau qui tire la sonnette d’alarme, j’en peux plus, tout mon intérieur est en branle bas de combat, j’ai l’impression qu’on a déclenché « Alarma » de 666 pour me dire de me barrer en courant.

Je suis pourtant figée, tétanisée par la suite que pourrait prendre les événements.

 

Alarma de 666

RETARD → Magazine - Alarma de 666

Mes mains sont immédiatement moites dégueus, qu’est ce qui m’arrive, merde, qu’est ce qu’il veut, il veut pas m’embrasser ? Pas maintenant ? Pas devant le presbytère, je vais pas l’embrasser devant le presbytère, j’ai jamais embrassé personne, je vais pas le faire là, ya clément, et c’est le matin et si des gens arrivent on va se taper la honte non et il m’a pas demandé c’est pas possible sans demander je suis pas Sandra Bullock ça se demande là et je le déteste c’est vrai JE LE DÉTESTE han et mon appareil si il rentre en contact avec son appareil on va surement rester coincés et peut-être que c’est le prêtre qui va devoir appeler la gendarmerie pour nous décoincer olala mais c’est trop la honte je veux pas vivre ça mais dans ce cas ptet il vaut mieux un dentiste pour démêler les fils pas la gendarmerie je vais dire quoi à ma mèreAH

POURQUOI IL AVANCE PLUS LA JE COMMENÇAIS A ETRE PRÊTE MENTALEMENT

- On se fait pas la bise ?

- Heu si oui

HAN IL PIQUE

C’EST PRESQUE UN ADULTE

C’EST TROP LA CLASSE

- T’aurais vu la tête de Gaëlle à la sortie du collège hier, elle m’a tué du regard. Ça lui apprendra à dire des saloperies sur tout le monde

- Haha heu oui. Merci hein

- Bah de quoi ?

- De m’avoir défendu.

- Ah non t’as cru quoi ? Je t’ai pas défendu, elle est trop chiante, et puis elle est moche, fallait bien que quelqu’un lui dise.

Ha.

Je ne fais pas face à un preux chevalier, mais à un gros blaireau qui juge sur le physique. Il s’en fout grave de moi : c’était pas mon hypothèse préférée , mais ok. Message reçu. Je regarde mes pompes un peu embarrassée par le fait d’avoir pu penser que j’étais sa Kate Winslet, et, ne sachant pas quoi faire du silence qui s’installe, il finit par se barrer pour aller dire bonjour aux autres.

Un peu sonnée par le fait que mon cerveau me fait toujours miroiter des trucs impossibles, pauvre meuf qui vit dans sa tête, je prends un peu l’air et rentre la dernière dans la salle de catéchisme.

Il ne reste évidemment qu’une place, et c’est à côté de lui. La poisse. J’essaie de prendre mes distances et de dégager un parfum de « je me fiche TELLEMENT de toi, je suis venue rien que pour Jésus » mais déjà cette odeur elle existe pas et quand tes coudes se touchent c’est dur, du coup je me concentre sur mon autre voisin, lauréat du prix interelou 1999, jusqu’à ce que je constate l’arrivée d’un petit papier plié en quatre dans mon plumier diddle, payé 35 francs à la carterie.

Dessus, avec sa belle écriture de lover, il a marqué deux mots à l’encre bleue, la même que ses yeux.

De rien

Et du coup, ça va mieux.

Et hop la suite se lit ici

Marine

Leader Autoritaire
Marine est née en 1986 et vit avec un petit chien trop mignon. Après avoir joué avec des groupes de filles ultra classes d'après les autres membres (Pussy Patrol/Secretariat/Mercredi Equitation), elle gagne sa vie en écrivant sur des sujets cools et se la pète déjà un peu. Ca ne l'empêche pas de traîner en pijama dégueulasse le dimanche en essayant de twerker mal sur du William Sheller. L'AMOUR PROPRE C'EST DÉMODÉ OKAY.

Anna Wanda

Directrice Artistique et illustratrice
Anna est née en 1990 et se balade avec un collier où pend une patte d'alligator. Graphiste et illustratrice particulièrement douée (sans déconner), elle n'est pas franchement la personne à inviter pour une partie de Pictionnary. Toujours motivée et souriante, c'est un rayon de soleil curieux de tout et prêt à bouncer sur un bon Kanye West, tout en te parlant de bluegrass. Par contre, elle a toujours des fringues plus jolies que toi. T'as donc le droit de la détester (enfin tu peux essayer, perso j'y arrive pas). SON SITE PERSO: http://wandalovesyou.com